Voilà presque dix ans que le premier tome de la saga Skeleton Creek est sorti aux États-Unis. Et c’est seulement aujourd’hui que ta chère Alberte s’y est mise ! Aujourd’hui on revient sur cette saga signée Patrick Carman qui devrait vous donner quelques frissons pour cet automne.

Sarah et Ryan découvrent un jour des choses bien mystérieuses et plutôt inquiétantes dans ce qu’il reste de l’ancienne mine d’or autrefois exploitée par la société « New-Yorkaise Or et Argent » dans leur petite ville de Skeleton Creek. Les meilleurs amis parviendront-ils à percer le secret qui entoure Skeleton Creek et la drague d’or ?

Une œuvre multimédia

Ce qui fait la spécificité de cette saga, c’est l’utilisation que Patrick Carman fait de différents supports. En effet, Skeleton Creek est une série de romans que l’on pourrait qualifier de multimédias dans le sens où, au-delà même du traditionnel livre, l’auteur invite à « interagir » sur Internet. Au fil des pages vous serez donc amenés à réaliser un va-et-vient entre le journal intime de Ryan que vous tenez entre vos mains et dans lequel il vous raconte ses découvertes et ses peurs, et le site internet censé appartenir à Sarah, sa meilleure amie. Sur ce site, une barre de recherche vous permettra d’entrer les codes que cette dernière aura transmis à Ryan et que celui-ci aura minutieusement noté dans son carnet.

©themysteriesofsc
©themysteriesofsc

Chaque nouveau code vous permettra ainsi de découvrir une nouvelle vidéo plus ou moins inquiétante ou révélatrice dans cette enquête que Sarah, passionnée de vidéo, a filmé. Vous comprenez donc à quel point la frontière entre fiction est réel est réduite par l’auteur pour un effet plutôt efficace. Ryan et Sarah prennent une existence bien plus matériel et leurs aventures en sont plus réalistes. Un véritable avantage lorsque l’objectif est de créer un sentiment de peur chez le lecteur. Plus l’histoire s’ancre dans le réel et plus elle devient inquiétante.

Un livre jeunesse original

Skeleton Creek s’adresse à un lectorat de 16 ou 17 ans. Pas de grosse frayeur à l’horizon mais chez Alberte on a été plutôt agréablement surpris ! Le roman reste très prenant et certaines vidéos vaudront peut-être aux plus sensibles d’entre vous un petit sursaut de surprise ou de peur. Mais si ce roman est addictif c’est également parce qu’il est très bien écrit et se lit très vite. Mais s’il se lit vite c’est aussi grâce à sa mise en page originale. Le format journal intime tout d’abord permet de créer des segments de texte court, facilitant largement la lecture.

©sumthinblue.com
©sumthinblue.com

Les caractères d’écritures sont par ailleurs assez grands et le texte est lui même entrecoupé d’éléments censés avoir été ajoutés par Ryan. Vous trouverez ainsi des photocopies de mails envoyés par sa meilleure amie et scotchées sur les pages du carnet ou encore des dessins accompagnant chaque nouveau code envoyé par la jeune fille pour accéder à une nouvelle vidéo. Des éléments qui entrecoupent la lecture et ajoutent quelque chose à Skeleton Creek qui passe du roman au véritable journal intime. On y croit bien assez pour se laisser emporter rapidement par l’histoire !

Stranger Things, creepypasta et found footage

Si Alberte devait vous donner des éléments de comparaison pour vous donner un peu envie de vous plonger dans cette saga de livres pour Halloween, elle s’y prendrait pas autrement, on vous prévient !
Skeleton Creek est une petite ville entourée d’une forêt sombre. Nous sommes en plein moins de septembre et un vent froid balaye ses rues illuminées par quelques lampadaires seulement. Près de cette forêt, les vestiges d’une entreprise mystérieuse recèlent des secrets qui semblent inavouables à la communauté de Skeleton Creek. Et dès la première visite des protagonistes dans la drague, vous comprendrez vite que le surnaturel n’est jamais bien loin.
On sait pas vous mais nous ça nous évoque un savant mélange de Stranger Things (sorti bien après, on est d’accord mais beaucoup plus parlant et connu !) et une bonne vieille creepypasta. Ajoutez à cela quelques vidéos du style found footage et vous obtiendrez une image assez parlante de l’ambiance dans laquelle Skeleton Creek va vous plonger…

Sur ceux on vous laisse avec ce trailer bien kitsch annonçant la sortie du premier tome de Skeleton Creek. Ne vous y fiez pas trop quand même, foncez c’est vraiment bon !

 


Et toi, tu prévois de lire quoi cet automne ? Toi aussi tu es en Halloween/Autumn mood ? Tu peux en discuter avec nous dans les commentaires ! 🎃🍂

Un commentaire sur « Automne18🎃#1 – Skeleton Creek : un roman interactif à la frontière de la creepypasta »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s