Coucou les copains on revient en force avec un nouveau C’est l’premier j’balance tout de septembre ! Peut être bien le dernier avant longtemps, rentrée oblige…
Eh oui, Jamy. Nous aussi ça nous rend triste

Mais advienne que pourra, aujourd’hui on a encore envie de vous parler de 50000 trucs, as usual. De littérature bien sûr, mais pas seulement !

« C’est le premier, j’balance tout », kesako ?

C’est le rendez-vous mensuel (*humhum, plus ou moins !) tranquillou bilou d’Alberte. Il a été créé par Lupio d’Allez vous faire lire.

Le principe est simple, on te balance 4 trucs dans ta trombine :
• Notre Top/Flop littérature du mois
• Au moins une chronique lue sur un autre blog
• Au moins un lien, une vidéo, un truc qui nous a fait nous dire « Wahou c’est trop chouette ! »
• Ce qu’on a fait de mieux ces derniers mois

TOP/FLOP

Ce mois-ci on a encore fait péter notre PAL et notre bibli du coin puisqu’on a lu un total de 22 livres ! un chiffre ma foi correct mais que l’on a largement surpassé dans un été survolté fait de lectures, de canicule, de café frappé et de lectures ! Bref, le récap, ça se passe en-dessous (oui, on a eu le courage de vous mettre tout ça en images, pour une fois, ça change aha)

Voilà une mosaïque d’image un peu trop imposante ! Désolé pour ton confort de lecture copainG mais WordPress c’est pas la folie !

Alors avant de passer au top, on se fait un petit coup d’auto-promo :

« Si tu veux connaître notre avis sur les mangas figurants dans la liste ci-dessus, envoie MANGA au 83636. MANGA au 83636. »

Ou alors, plus sérieusement, tu peux lire notre article intitulé 4 mangas tranche-de-vie pour survivre à la rentrée (ça arrive vite…)

Et maintenant, place au TOP du mois d’août ! Et attention, y a du lourd !

Images d’archives de Tata Alberte rangeant ses coups de cœur dans sa Chevrolet.

TOP ❤️

Dans la forêt – Jean Hegland

CVT_Dans-la-Foret_7057C’est LE coup de cœur du mois de Tata Alberte et sûrement une de ses lectures les plus marquantes de l’année (oui, il reste encore quelques mois avant la fin de l’année mais on sait que celui là restera dans notre top 2019!). Bien plus que du post-apo, c’est aussi une ode à la nature et au féminin. Roman de survie, roman psychologique, BREF, Dans la forêt c’est une petite perle de littérature américaine et si tu as envie de savoir le pourquoi du comment, on t’invite à aller lire directement l’article qu’on a consacré à cet ouvrage si tu l’as manqué !

 

Aubépine – Karensac

On est immédiatement tombées en amour pour cette saga jeunesse signée Karensac ! Une héroïne aux petits oignons, une nature foisonnante et magique, des dessins soignés, une colorimétrie de dingue et un humour pas piqué des hannetons. Et en prime la saga devient meilleure de tome en tome alors que d’mande le peuple ? On t’en dit pas beaucoup plus pour le moment,  il se pourrait bien que quelque chose sur le blog se prépare à ce sujet pour l’automne… Tata Alberte est aux commandes !

Drama et mystère façon Alberte

Jean de Florette – Marcel Pagnol

couv26071224On a eu la joie de se frotter pour la première fois à l’œuvre de Marcel Pagnol et on peut te dire mon p’tit père, qu’on a pas été déçues ! Le maestro des criquets et de l’ambiance façon champs de lavande et romarin, C’EST LUI, y a pas à tortiller. On s’est donc délectées de son « diptyque » L’eau des collines dont on est ressorties charmées. Mais comme tu le vois, notre cœur va plus vers Jean de Florette, le premier tome que l’on a trouvé beaucoup mieux rythmé ! Mais globalement Marcel Pagnol a bercé la fin de notre été et il va devenir, c’est sûr, l’auteur incontournable de nos étés prochains tant l’ambiance qui règne dans son œuvre est synonyme pour nous du sud et de la chaleur de l’été ! On a été bluffées par la simplicité et l’efficacité de la plume de Pagnol qui parvient à nous faire passer du rire gras à la tristesse quasi mélancolique. L’auteur réalise un véritable travaille sur la langue et les expressions sudistes, le patois ne viennent en rien alourdir le texte mais lui donne, au contraire cette teinte ensoleillée qu’on a tant aimée ! On s’est pris d’attachement pour tous les habitants d’Aubagne et pour ne rien vous cacher, on était tellement à fond dedans qu’on s’est surpris à lire les dialogues à base de « couillonnades » et de « Galinette » avec l’accent du sud.

FLOP 💔

Chasseuse de géants – Rafaël Rosado

couv39301264

À l’instar d’Animal Jack dont j’été ressortie déçue le mois dernier, Chasseuse de Géants m’a un peu déçu également. Une bande dessinée pleine de bonnes intentions mais qui a mon goût reste trop peu originale que ce soit sur le plan de l’histoire qui reprend tous les poncifs de l’aventure chevaleresque ou bien des dessins, peu modernes à mes yeux. Les couleurs criardes ne m’ont pas aidé à passer un bon moment aussi, avouons-le ! Cette bande-dessinée jeunesse n’est pas mauvaise et saura plaire aux plus jeunes selon moi mais l’histoire et les dessins n’ont pas réussis à nous emporter aussi loin qu’on l’aurait voulu !

La fille qui tressait les nuages – Céline Chevet

couv15657682
Nombreux sont ceux qui ont apprécié la lecture de La fille qui tressait les nuages. Cela n’a pas été notre cas malheureusement et les quelques défauts (plus ou moins gros) que l’on a trouvés à l’œuvre nous ont gâché notre lecture. On ne va pas ré-enfoncer le couteau dans la plaie ici, si notre avis plus complet t’intéresse on t’invite à aller lire notre article dédié à ce livre pour le PLIB2019 : La fille qui tressait les nuages – Céline Chevet #PLIB2019

 

 

AILLEURS ?

Dans la catégorie « Elles ont alourdie ma wishlist d’un quintal de bouquins »

• Côté blogosphère, j’ai donc farfouillé sur le blog de La tête en claire et y ait lus quelques articles qui m’ont beaucoup plu ! Tout d’abord, une chronique livresque sur Sauvage de James Bradbury qui m’a donné une envie de grands espaces, de neige et d’air frais en pleine période de fortes chaleurs. Si votre wishlist/PAL est à la diet’, n’allez pas lire cet article, vous en ressortirez avec une irrésistible envie de claquer votre PEL ! (Perso il est dans ma bibli de quartier donc ça va, je me suis pas trop mouillée de ce côté là !)

Vous aurez soin de remplacer Hillary Clinton par La tête en claire, susmentionnée !

• Envie de grand air vous disais-je (TRANSITIONDEMALADE.com), et bien ça tombe bien parce que de son côté, Charmant Petit Monstre a également fait péter le reportage américain nourri de grands espaces avec Nomadland de Jessica Bruder ! Une chronique aux petits oignons qui m’a donné envie de me plonger dans ce reportage qui nous décrit la vie d’une partie de la société américaine sans le sous et obligée de vivre en nomades pour avoir du boulot et de quoi grailler ! BREFOUILLE, le monstre en parle bien mieux que moi et je vous invite donc à aller de ce pas lire sa chronique dédié à ce court livre qui me chatouille la carte de bibliothèque encore une fois (j’ai déjà réservé le bouquin, okay, j’avoue !!!!)

• Enfin, côté livres on dit merci également à Pretty Rosemary (que l’on suit assidument, tu l’auras compris) qui a alourdie notre WL de non pas un mais bien DEUX LIVRES ce mois-ci. C’est qu’elle est convaincante la Tata Rosemary (oui, je dis Tata Rosemary si j’veux, tout l’monde est tata chez tata Alberte. Je m’égare, pardon) ! Elle nous a tout d’abord donné très envie de découvrir l’inconnu au bataillon Sang des Mirabelles de Camille Peretti dont elle parle avec verve. Puis elle a enfoncé le couteau dans la plaie en nous donnant très envie d’acheter Daisy Jones & the six qui a déjà beaucoup circulé dans la sphère anglophone de booktube et dont elle parle si bien. Notre porte-monnaie en pleure encore du sang !

Merci qui ? MERCI LES BLOPINES ♥

Dans la catégorie « Elle nous a donné envie de relire un livre qu’on avait pourtant pas aimé »

Vous vous souvenez La fille qui tressait les nuages ? Oui, je viens de t’en parler, c’est bon je vois que tu suis ! Eh bien malgré mon avis bien tranché sur la question, j’ai été fascinée par la capacité de Déjeuner sous la pluie à me donner envie de me replonger dans un livre que je n’ai pourtant pas aimé ! Parce que j’aurais aimé l’apprécier autant qu’elle et parce qu’elle le « vend » vraiment bien, je t’invite à découvrir sa chronique pour le PLIB sur la Fille qui tressait les nuages ! ♥

ADORÉ CE MOIS-CI HORS CHRONIQUES (purement) LITTÉRAIRES

• Tu l’auras compris, ce mois d’août aura été marqué par notre obsession absolue pour l’Amérique et ses grands espaces ! Alors en découvrant Les obsessions thématiques de La tête en claire, on est totalement partie à la dérive ! (Cet article n’est pas sponsorisé par La tête en claire. Elle ne nous paye pas pour lancer des fleurs à son travail de blogueuse, promis !)

CAAAAARL ♥

Bref, c’est un article qui date mais le format nous semble intéressant et évidemment vue que ladite obsession thématique des grands espaces américains nous bottait pas mal, on a lu avidement La tête en claire qui nous a donné envie d’en découvrir encore plus tout en parlant de choses qu’on aimait déjà ! Merci Claire !

Once Upon a time… In Hollywood – Quentin Tarantino

dfhdfhCe mois-ci, on est retournés au cinéma avec plaisir pour voir le dernier Tarantino ! Après avoir vue une bande-annonce qui nous laissait miroiter une histoire en lien avec Charles Manson, on a foncé (Oui, tu apprendras que Tata Alberte est obsédé par tout ce qui touche aux mouvement sectaires qui sont à la fois glaçants et fascinants tant on comprend pas comment c’est possible d’embriguader tant de gens, ANYWAY).
On a été totalement outrées de l’accueil qui a été fait à ce film d’un côté comme de l’autre !

Entre les gens qui disent ne pas avoir aimé parce que « ça-raconté-rien-et-de-toute-façon-Tarantino-c’était-mieux-avant » et les gens avec un melon incroyable en mode « oui-non-mais-vous-avez-pas-aimé-le-dernier-Tarantino-parce-que-son-propos-est-trop-compliqué-et-pas-assez-grand-publiiiiiceuuuuh » eh beh Tata Alberte elle en a eu plein le cul !

On se sent pas particulièrement cinéphiles donc on a pas penché du côté bobo de la force à se croire au dessus du grand public mais on a pas trouvé ce film vide de sens non plus ! Tata Alberte elle est du grand public et elle a aimé le dernier Tarantino dont le propos est très métacinématographique, certes ! Avec Once Upon a time… In Hollywood, Tarantino nous mène en bateau. On pense savoir comment toute cette histoire va se terminer et le réalisateur nous fait un gros fuck en guise de fin. Une fin, magistrale d’ailleurs tant elle est folle. Finalement Tarantino met en évidence la finesse de la frontière entre la fiction et le réel, entre l’acteur et le personnage qu’il incarne et nous parle avec Once Upon a time… In Hollywood de la cruelle industrie du cinéma. Tout en passant ce message, il nous montre tout simplement ce qui fait son cinéma. En sommes, il se fait plaisir et il rend hommage à tout ces mouvements qui l’ont marqué : du vieux Western aux films de combats en passant par les série B gores ! Personnellement on s’est pas ennuyées une seconde et on s’est délectées aussi bien de l’ambiance 60’s que du jeu d’acteur remarquable de Di Caprio et SURTOUT SURTOUT de Brad Pitt. Ce film, on l’aime ou on l’aime pas et pour nous, ce fut un chouette moment de cinéma !

LE PLUS MIEUX

• C’est avec joie que l’on a découvert il y a quelques jours seulement que nous avions été sélectionné pour recevoir un livre partenaire du Picabo River Book Club ! Faites chauffer vos mirettes, notre première chronique Picabo arrive sous peu, pour notre plus grand plaisir!!!

• En cette fin d’été, voilà LE plus mieux de tous les plus mieux ! Le plus mieux qui a fait notre fierté ! ON A RÉUSSI A PUBLIER 1 ARTICLE PAR SEMAINE PENDANT TOUT L’ÉTÉ ICI. L’été 2019 c’était 100% blogo, pour notre plus grand plaisir !

Le C’est l’premier j’balance tout, c’est déjà fini pour aujourd’hui ! Pour vous remercier de votre présence et de votre soutien indéfectible sur le blog, chers lecteurs, notre comité de rédaction a fait le choix de vous laisser sur ce gif de chaton trop mignon que nous n’avons réussi à placer nul part ailleurs dans cet article.

Merci de votre compréhension.

Alberte.

Publicités

9 commentaires sur « C’est le premier, je balance tout #11 (sep.19) »

  1. C’est un plaisir de lire ton bilan 😀
    Je vais finir par craquer pour Dans la forêt, j’en entends du bien partout. En dépit des avis mitigés, je tenterai volontiers La fille qui tressait les nuages, j’ai envie d’expérimenter la lecture et de voir de quel côté se penche mon avis.
    Sauvage de Jamey Bradbury est une excellente lecture. Elle fonctionne beaucoup sur l’implicite, sur une narratrice pas très sympa de prime abord et pas forcément fiable, un superbe décor, un sujet LGBT très bien abordé, et puis, quelle héroïne aussi….j’ai adoré ce roman.
    Quant au Tarantino, je ne l’ai pas adoré, mais très apprécié : je vous rejoins, beaucoup de critiques m’ont paru excessives et pas assez prises notamment dans le contexte de l’époque. C’est pas mon préféré, mais il était bien quand même, et le jeu des deux acteurs principaux, l’hommage au cinéma, très bons.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci DSP (Flemme de tout écrire, tu noteras hihi)
    C’est très sincère franchement ça m’as mise sur le cul je me suis demandée si j’étais pas passée à côté de quelque chose ! Peut être l’ai-je lu au mauvais moment x)

    Olala mais vos commentaires sur cette chronique me font TELLEMENT PLAISIR ! Que d’amuuuur sur la blogo !! Merci merci ♥

    Aimé par 1 personne

  3. J’attise encore plus ton envie, attend :
    Alaska – plaines de l’ouest – randonnée – road trip – Jack London – David Vann – Pete Fromm – Jean Hegland – … LISTE A COMPLETER 😛

    J'aime

  4. Merci merci de ton passage Hauntya 😀
    Fonce pour Dans la forêt sincèrement, petit bijou !
    Et pour La fille qui tressait les nuages franchement, faut le tenter. J’y ai trouvés beaucoup de défaut mais je ne le déconseille pas pour autant, ça dépend vraiment des gens, des attentes et tout je pense 🙂
    Oulalalala tu rajoutes des informations qui ne m’étaient pas connues et tu me donnes encore plus envie de foncer! Il est dans la bibli du coin, en exposition, tout abandonné sur une étagère… J’imagine que je vais devoir me dévouer… !
    Oui voilà, ce manque de mesure « Parce que c’est Tarantino », « Parce qu’il nous avait habitué à plus d’action », etc ça m’a paru insensé !
    Je ne trouve pas que c’est un chef d’oeuvre mais… Je vais peut être me ramasser des caillasse mais Pulp Fiction n’en est pas un non plus à mes yeux… Voilà c’est dit, j’attends avec impatience de me recevoir les tomates pourries hihi

    Merci d’être passée par ici et à très bientôt sur la blogo 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s