On sait ce que vous allez dire, ça fait loooongtemps que votre Tatie est pas revenue avec un petit bilan mensuel, a.k.a un C’est le premier je balance tout. Ne l’attendez plus, le voici (et rangez moi ces tomates pourris que vous comptiez nous jeter à la tronche, merciii)

Avant de commencer, voici un récap du contenu de ce format qui, si on continue sur cette lancée finira par devenir trimestriel et plus mensuel. Le CLPJBT c’est 4 catégories, encore et toujours beaucoup trop de gifs, des recommandations diverses et variées réparties de la sorte :

• Notre Top/Flop littérature du mois
• Au moins une chronique lue sur un autre blog
• Au moins un lien, une vidéo, un truc qui nous a fait nous dire « Wahou c’est trop chouette ! »
• Ce qu’on a fait de mieux ces derniers mois

TOP/FLOP

Côté lecture, vous vous en doutez bien, on va pas vous parler d’absolument tout ce qu’on a lu ces derniers mois, parce que depuis mars on a quand même lues quelques paginettes. Mais sous vos yeux ébahis, nos meilleures lectures de ces derniers mois en images, celles qu’on vous conseilles, les yeux fermés :

Et finalement, en cinq mois, ça fait quand même peu non ?

TOP ♥

On va donc pas pouvoir babiller sur tout ce qu’on a adoré ces derniers temps mais on a quand même bien cadrillé le secteur puisque sur le blog on vous a déjà parlé de :

– Notre immense coup de cœur pour Rouge de Pascaline Nolot

– Notre quasi coup de cœur pour Félines de Stéphane Servant, finaliste du #PLIB2020

– L’amour du détail d’Italo Calvino qui nous a fait voyager pendant le confinement avec sa Collection de sable

– On ne vous fera pas l’affront de vous présenter à nouveau la saga de mangas Yotsuba&, notre véritable petit bonbon qui sait TOUJOURS nous remonter le moral !

Pour ce qui est de Pagnol, de Forster et de Totor, on vous parlera de ces classiques prochainement, ça viendra, promis.

Yup.

Ne nous reste plus que 3 lectures et vue qu’on est un peu des feignasses et qu’on a pas envie que ce CLPJBT fasse 45.589 signes non plus, on va en tirer un au sort et on revient.

Et c’est donc Don’t Fake your smile qui a été tiré au sort (promis on ment pas et en plus on a trouvé un site qui s’appelle plouf-plouf, aaaah les réminiscences de l’enfance, snif.)

couv27180547Avec Don’t Fake your Smile, sorti récemment aux éditions Akata (réputées pour leurs mangas assez engagés sur les thématiques sociales) on s’est attaqué à notre tout premier shojo, hors magical girl. Absolument bourrées de préjugés sur le shojo, on s’est lancées là-dedans avec l’envie de lire un truc cucul et pas prise de tête. Eh beh BONDIOU on s’était trompé fortement. Alors certes, l’esthétique correspond tout à fait à celle du shojo, les personnages sont tous beaux, dessinés dans des espèces de « ralentis », entourés de petites étoiles mettant grandement en évidence leur beauté presque surnaturelle MAIS attention ce manga aborde aussi des sujets beaucoup plus difficiles. Mettant en scène une sorte de quasi trio amoureux très peu habituel, ce manga parle aussi de ce qu’on qualifierait « d’agressions » sans trop pouvoir vous en dire beaucoup plus. On reste assez mystérieuses non pas pour vous épargner mais parce que finalement ce tome un est loin de nous livrer toutes les clefs de l’histoire. C’est avec grand intérêt (nos multiples candidatures sur Pole Emploi déteignent sur nos chroniques, oops.) que nous lirons la suite de cette saga somme toute prometteuse !

FLOP 💔

Côté flop les copaings, on doit vous parler de notre rencontre avec Patrick Modiano qui a fait un gros pssssh.

Nous ne nous sommes pas arrêtées à une lecture décevante et on a carrément embrayé sur un second livre du même auteur qui, s’il nous a un peu plus convaincu, est loin de nous avoir plu non plus.

411XvCou8vL._SX210_Notre tout premier Modiano a donc été Accident nocturne. Et dès le début on s’est demandés si :
1) C’était nous où c’était vraiment pas super bien écrit (les phrases qui font 4 mots au bout d’un moment on sait pas vous mais nous, ça nous lassent.)
2) Si on avait commencé par le bon Modiano. L’auteur étant assez réputé pour l’aspect auto-fictionnel de son œuvre, n’aurions nous pas dû nous tourner vers ses ouvrages les plus réputés pour cela, du style Dora Bruder.

C’est justement l’aspect auto-fictionnel et le côté « enquête » souvent présent chez Modiano qui nous intéressait et là, bah on est restées pantoises. L’histoire qui nous est racontées est loin d’être inoubliable et surtout, SURTOUT, les références à Paris nous on gonflées au plus haut point. On s’explique : on a aucun problème avec les livres comportant des repères géographiques ou autre et qui font des clin d’œils à ceux qui connaissent la ville mais là c’était juste too much et on avait l’impression que le Patoche il était comme ça avec son lecteur parisien:

Patrick, t’es lourd là.

Du coup bah nous on avait envie de lui dire « Écoute Patrick, on en peut plus de tes winky-winky, faut-il vraiment connaître chaque rue et chaque brasserie de Paris pour trouver un intérêt à ton bouquin ?!! » Bref, on s’est fâchées tout rouge. Mais depuis ça nous est passé, rassurez-vous.
couv56665542Ni une ni deux, on s’est donc lancées tête la première – laissant sa seconde chance à Patoche – dans La ronde de nuit. Si ici on s’est un peu moins ennuyées, le tout nous a paru malgré tout un peu fouillis. L’idée de départ d’un homme double espion pour la résistance et la Gestapo n’était pas mauvaise mais pour être tout à fait franches, ça nous a pas vraiment transcendées non plus.

Par contre on est pas prêtes de retenter l’expérience. La prochaine fois, promis, on lit Dora Bruder !

Mais on vous le demande à vous, cher.es lecteur.ices, peut-être serez vous mieux informé.es sur la question : Faut-il être parisien pour aimer Modiano? Vous avez 4h. Les brouillons sont à votre disposition sur le bureau de Tatie Bly. BON CHANCE. (les vrais savent)

AILLEURS SUR L’INTERNET LITTÉRAIRE

Comme pour la partie précédente, vous vous doutez bien qu’on en a vue passer des articles et si vous croyez qu’Alberte était morte pour la France parce qu’elle n’était plus très présente en commentaires, détrompez-vous, je vous lis mis amigos (la LV2 espagnol est loin, je saurais pas vous en dire beaucoup plus dans cette langue. snif.)

Ça j’peux faire.

– Côté littérature déprimante/chronique réjouissante, La tête en Claire nous a donné très envie de découvrir All the bright places de Jennifer Niven qui semble être un livre pas très guilleret, vous nous l’accorderez. All the bright places a beaucoup tourné sur l’internet littéraire sans qu’on y prête intérêt jusqu’à ce que la Tête en Claire. Anyway, comme d’habitude, on le lira 150 ans après la guerre. Un paquet de mouchoirs à disposition, ÉVIDEMMENT.

– Côté BD et mangas, on a lu et apprécié l’article de l’Ourse bibliophile sur l’oeuvre de Lupano et celui d’Aliks sur Orange. Le premier nous a conforté dans notre opinion, à savoir que Lupano est un petit génie de l’humour et que Le loup en slip et Les vieux fourneaux, c’est vraiment trop bien. L’autre nous a donné terriblement envie de découvrir la saga de mangas Orange dont la thématique nous intéresse beaucoup. Bon, encore une fois faudra préparer les mouchoirs mais, on est prêtes et en PLUS la saga entière vient d’arriver dans notre bibli donc on a plus d’excuses, en août on découvre Orange. ♥

– Côté horreur/thriller, Hauntya nous a donné fichtrement envie de nous pencher sur Les meurtres de Molly Southbourne. Elle en parle si bien, le pitch est alléchant, bref, celui-ci nous fait vraiment beaucoup de l’œil et dieu sait que si on avait pas une PAL longue comme la jambe (c’est plus long que long comme le bras donc.), on lirait toutes vos recos en premier. Mais bon, la réalité est toute autre et on a encore tellement de choses à lire ! Mais quoiqu’il advienne et même si on s’était promis de moins emprunter en bibli pour favoriser nos livres, Les meurtres de Molly Southbourne et dans notre top 5 emprunts à venir (mais où va le monde si on fait des tops 5 emprunts à venir. J’me fatigue.)

– Si vous cherchez un article ou deux pour vous marrer, on vous conseille d’aller jeter un œil à ceux publiés par June & Cie et Charmant petit monstre à l’occasion de leur lecture commune d’un livre dont elles se doutaient qu’il serait mauvais. Cela ne pouvait résulter qu’en deux chroniques franchement drôles et nous, on adore ça les chroniques qui tirent sur l’ambulance !

– Si vous avez plutôt envie de conseils lectures qui vous donnent envie : 1) de barouder 2) de kicker des culs, on vous invite à aller lire la chronique de Pretty Rosemary sur Ma vie sur la route de Gloria Steinem qui a l’air vraiment génial.

– Ca y’est, on vient enfin à bout de cette longue liste d’articles littéraires coolos, mais avant de passer à la catégorie suivante, on vous signale notre participation au sympathique rendez-vous crée sur le blog L’encre bleue. On y parle de notre rapport à la littérature et de notre bibliothèque. Un rendez-vous très cool à retrouver sur son blog et auquel vous pouvez vous aussi participer si le cœur vous en dit! C’est tellement chouette de parler de notre expérience personnelle avec les livres ! 🙂

LES AUTRES TRUCS QUI NOUS ONT PLU RECEMMENT

Mais nos explorations blogesques et culturelles vont au-delà de la sphère littéraire, vous le savez. Alors par ici, on vous partage quelques articles mais aussi quelques découvertes de notre cru !

– On a récemment découvert le blog de La récolteuse et autant te dire que si tu aimes trainer dans notre tanière, tu trouveras probablement la sienne aussi cosy. Non contente d’être talentueuse en matière de dessin (lisez son article sur l’auto-portrait qui est plein de réflexions passionnantes, à mes yeux), elle est fichtrement douée pour l’écriture (dans un second temps et si vous êtes intéressées par l’écriture, vous aimerez probablement son article portant sur son expérience perso des challenges d’écriture) et ses articles sont toujours très fouillés et approfondis, pour notre plus grand plaisir ! Amateurs de littérature, Naomi parle également littérature. Queen? J’ai cru entendre le mot « queen »?

Côté jeux vidéos, on a toujours tendance à rester dans notre petite zone de confort et, comme à notre habitude, on a lu des articles nous confirmant notre envie de découvrir des jeux et non pas des articles nous en faisant vraiment découvrir (on est pas très claires là mais on espère que vous avez compris où on voulait en v’nir, m’voyez).


C’est avec beaucoup les boules qu’on a découvert via l’article d’Emma que Sony avait mis le jeu Journey en « libre accès » (le temps d’un journÉe ? *badumtsssha*) pendant le confinement. On est passées à côté et c’est bien dommage étant donné comme ce jeu nous fait envie depuis des plombes. Emma en parle très bien et a redoublé notre envie de mettre la main sur celui-ci. Amateur.ices de jeux au style épurés basé sur l’expérience vécue plus que sur le gameplay, allez jeter un oeil à sa chronique, vous devriez trouver votre bonheur !

De son côté, Hauntya nous a encore régalé d’un article dont elle seule a le secret sur Bioshock cette fois-ci ! Loin d’être un énième critique du jeu, sa chronique propose de poser sur ce dernier un regard un peu novateur en en analysant les grands thèmes, les grands « engagements »/grandes critiques que le jeu a envers notre société, si on peut l’expliquer rapidement ainsi (bof l’explication, vous feriez mieux de lire son article, ce serait plus simple :P). L’article est fouillé et étant nous même en train de jouer à un post-apo de bon goût (Fall Out 4, coucou), elle nous a donné envie de poursuivre sur notre belle lancée en nous procurant prochainement Bioshock dont l’ambiance a l’air si particulière !

heure– Côté cinéma enfin, Tomabooks a parlé d’un de nos coup de coeurs du cinéma français qui remonte à 2018 – tout de même ! – et dont on ne vous avait même pas parlé ! Voilà qui nous a donné très envie de revoir ce film servi par une ambiance lourde, une histoire teintée d’une bizarrerie presque malaisante et d’une BO ultra-puissante. l’Heure de la sortie démontre bien que le cinéma français is not dead comme le démontre très bien Tomabooks dans son article avec lequel on est 100% d’accord !

LE PLUS MIEUX

– On a rédigé un fucking mémoire de plus de 300 pages avec les annexes et ceux dans le contexte de pandémie que nous connaissons tous et on a donc ENFIN terminées nos études et ça, c’est cool !

Nous le 6 juillet.

Par contre on recherche un travail en plein COVID, et ça, c’est franchement beaucoup moins cool. Oops, cette section est supposée être positive, attendez, on vous partage un truc qui nous a fait marrer à ce sujet et qui tourne en dérision la situation :

OUF, on se sent mieux après avoir partagée cette image de potit chien, l’ambiance est à nouveau au beau fixe !

– On a découvert pleins d’inconvénients au fait de pas avoir de travail et de pas avoir le droit au chômage non plus, mais bon après 30 minutes à 2h de recherche d’emploi tous les matins (tout dépend de si il y a 0 ou 3 annonces mon petit pote…Et autant te dire qu’en ce moment c’est plus souvent 0 que 3), bah on a encore beaucoup de temps devant nous pour faire des trucs qu’on aime. Dans le désordre, on a :

Joué aux jeux vidéos jusqu’à l’overdose. On a passée des heures sur Skyrim qu’on découvre tout juste avec beaucoup de délectation et on s’attaque désormais à Fall Out 4 parce qu’on avait envie de changer un peu d’ambiance en fonction de notre humeur. De belles heures de jeu en perspective, on vous l’dit !

Repris la peinture/ l’acquarelle et ça nous apaise vachement même si on prend trop rarement le temps d’en faire parce que quand t’as le moral dans les chaussettes c’est plus facile de se noyer dans une boite de chocolat et un épisode de Gilmore Girls que de préparer des pinceaux, un verre d’eau et de réfléchir à ce que tu veux peindre.

Hyper relaxant la peinture, donc.

Repris l’italien ! Ca fait déjà 48 jours consécutifs qu’on fait de l’italien tous les jours, c’est pas nous qui le disons, c’est Duolingo, notre complément d’apprentissage (à côté on s’exerce d’autres manières, ne comptez jamais sur Duolingo pour apprendre une langue). Et en plus on sent qu’on progresse dans notre compréhension de l’oral et de l’écrit et ça,  c’est quand même ultra satisfaisant quand tu essayes de passer d’un niveau à un autre dans l’apprentissage d’une langue.

Tout est dans la gestuelle.

On s’est remises à écrire un peu plus sur le blog qu’on avait un peu trop laissé à l’abandon à notre goût ces derniers mois et franchement c’est que de la joie de revenir ici à chaque fois ! D’ailleurs on a découvert pleins de belles choses ces derniers temps dont on vous parlera prochainement sur le blog et on a de l’inspi pour au moins 10 articles si on en croit nos brouillons Wordpress !

– On a participée à une lecture commune avec l’Ourse Bibliophile et on s’est attaquée à un des piliers de la littérature classique française, j’ai nommée Notre-Dame de Paris et SPOILER, c’était vraiment la meilleure idée du monde de lire ça en lecture commune ensemble et c’était beaucoup trop cool comme expérience !

– Accessoirement, on a pu revoir des membres de notre familles grâce au déconfinement et ça franchement, c’était peut être le meilleur du meilleur ! ♥

Si vous avez lu jusqu’ici on vous en remercie, c’était beaucoup trop long, on s’en excuse !

On espère que de votre côté tout s’est bien passé ces derniers mois, prenez bien soin de vous, apprenez, lisez, regardez, rêvez. Bref vivez vos meilleures vies d’être humains curieux !

Votre humble serviteuse,

Tata Alberte

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s