Ça y’est les copaings, on boucle (oserons nous dire enfin ?) nos chroniques du #PLIB2020 et aujourd’hui on parle du dernier livre de la sélection qu’on a lu. Ce livre bouleversera t-il notre vote ? La réponse dans quelques instants (non au fait on a pas de réponse non plus, on est perdues et vous allez vite comprendre pourquoi.)

Mais avant toute chose, un récapitulatif des finalistes et des chroniques qu’on a déjà rédigées :

Les Brumes de Cendrelune de Georgia Caldera
Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro
Félines de Stéphane Servant
Mers mortes d’Aurélie Wellenstein

Et aujourd’hui on vous parle, comme vous l’aurez compris grâce au titre, de :

La cité des chimères de Vania Prates

Bon, vu qu’on est pas là pour beurrer les sandwichs, autant vous le dire tout de suite, on a passé un très bon moment avec La cité des chimères mais pour être tout à fait honnêtes, on a très peu de choses à vous en dire à part : c’était bien.

Le synopsis ne nous avait pourtant pas intéressé plus que ça et nous craignions un peu que ce soit une histoire entendue. Loin de nous l’idée de dire que La cité des chimères renouvelle le genre mais c’était plutôt un roman à l’univers original et au récit plutôt efficace.

Manichéen, mais pas trop

Comme tout le monde j’imagine, le manichéisme est devenu un truc un peu barbant avec le temps. On en peut plus des affrontements à la Jakar et Aladdin et un peu de personnages ni blancs ni noirs, ça fait pas de mal. À ce jeu là, Vania Prates semble avoir bien acquise la technique du gris. Évidemment il reste des « gros méchants » (comme on dit de manière un peu jargonneuse.) dans cette histoire MAIS, suivre la bande de Calissa a été un vrai plaisir et ajoute de la complexité à un récit qui, autrement, aurait probablement tourné au vinaigre.  En bref, vous l’aurez compris c’est un des premiers points forts de cet ouvrage, les personnages, sans être non plus très développés sur le plan psychologique, nous ont été sympathiques et de toute évidence, on a donc pris plaisir à suivre leurs péripéties.

Un univers original

Le deuxième gros élément qui nous a fait apprécier La cité des chimères c’est l’univers développé par Vania Prates. Un univers original mais dont on sent qu’il puise ses inspirations du côté de la littérature fantastique jeunesse (sommes nous les seules a avoir pensé à Harry Potter en découvrant Septentria et à la saga À la croisée des mondes de Pullman en découvrant les Guides et leurs Animae ?). Mais rassurez-vous, on reste dans l’ordre de l’inspiration, on est pas dans le pompage de concepts et l’autrice crée son propre univers avec son propre système de magie, sa propre organisation sociale, etc. Un univers suffisamment riche pour nous intéresser et nous intriguer en vue d’une éventuelle suite (On aimerait sortir de Lowndown Fields en vrai, ce serait chouette !). Pour vous donner une idée du niveau de notre adhésion à l’univers créé par Vania Prates, ça nous était pas arrivé depuis aussi longtemps d’avoir envie qu’un endroit fictionnel existe (genre depuis qu’on a lu HP1 et qu’on a découvert Poudlard tu vois) et la bibliothèque de Septentria, un vrai paradis en soi.

Un peu de bookporn, ça fait jamais de mal, on vous assure.

D’autres commentaires ?

Oui, toutafé, on a un ou deux commentaires à émettre qui ne sont pas totalement positifs mais qui n’ôtent rien à notre plaisir d’avoir lu ce bouquin.

1) On a trouvé que certaines choses manquaient de réalisme (la rencontre de Calissa et Céleste entre autres) mais, pour être tout à fait honnêtes, notre suspension de l’incrédulité a bien fonctionné, on était d’humeur guillerettes et ça nous a pas plus chagrinouillées que ça. Mais on préfère vous le dire, si vous êtes du genre tatillon sur ces questions là.

2) Ça aurait pu être mieux. Entendons-nous, on a beaucoup aimé cette histoire, on a apprécié ses personnages, son univers et on a été prises dans l’aventure (la lecture passe à toute vitesse, c’est bien rythmé, on vous avait pas diiit !) MAIS on se demande si ce livre mérite de remporter le #PLIB2020.

Et là ça nous permet de faire une transition complètement DINGUE vers un soucis plus général.

 

UN SEUL DE CES FINALISTES DU PLIB2020 MÉRITE T-IL DE GAGNER LE PRIX DES BLOGUEURS FINALEMENT ? (à grosse question grosses majuscules)

BAH OUI, de notre côté ça nous turlupine vachement et finalement on a envie de voter pour personne. Aucun des cinq finalistes ne nous a suffisamment convaincu pour qu’on ai envie que son auteur.ice remporte un prix. On SAIT, notre chronique de Félines semblait annoncer clairement la couleur de notre vote mais plus notre lecture de ce livre s’éloigne et plus, quand on y repense, c’était bien MAIS, la deuxième partie c’était vraiment trop.

Bref, on en ressort avec un sentiment général de « pas assez » pour tout ces livres. Notre proposition est donc la suivant : ajoutons la possibilité du vote blanc au PLIB !

Bien sûr on rigole mais quelle meilleure occasion qu’un article portant sur le PLIB pour faire ce genre de remarque débile ? On vous l’demande.

Tout ça pour vous dire qu’on est dans la mouisasse pour voter et que, par conséquent, on a décidé en comité de réunion du blog (c’est faux, on a pas la classe au point d’organiser des réunions) que : on participerait pas au #PLIB2021. Ça fait deux ans qu’on le fait et 2 ans qu’on est pas convaincues par la lecture des finalistes du prix. Ce qui, pour nous, est un sérieux casse-tête au moment du vote ! Voter pour le meilleur sans ce dire que « Wahou celui-là était absolument génial et surpasse tous les autres et de loin », ça nous emmerde sec. Alors notre solution c’est de ne pas participer pour l’année 2021, voilà, c’est dit !

Et en attendant on sait pas vous mais on va aller s’arracher les cheveux pour prendre une décision en faisant une fiche des « plus et des moins » (Cette vieille technique d’ados. Les vrais savent) pour voter de la manière la plus juste possible l’ouvrage le plus méritant. (Vous noterez qu’on prend pas notre rôle à la légère, de un. Et de deux, que cet article comporte BEAUCOUP TROP de parenthèses. Et de majuscules aussi.)

On vous laisse en compagnie de notre copine La frustration, elle est sympa, vous verrez.

C’est elle.

Des bisous les copainGs et à très vite pour une chronique peut-être un peu plus jouasse (des bananas.)


Des personnes dans notre cas dans l’assistance ? Par « dans notre cas » on veut dire des personnes aussi frustrées du cul que nous parce qu’elles savent pas pour qui voter et qu’elles ont décidé de bouder le PLIB ? On serait ravies de râler en chœur dans les commentaires ♥

logoplib2020

 

 

 

 

 

11 commentaires sur « La cité des chimères de Vania Prates #PLIB2020 »

  1. J’étais assez peu intéressée (pas du tout en fait) par ce livre, mais maintenant, je me dis que si je tombe dessus en bibliothèque, il pourrait peut-être repartir avec moi !
    Et effectivement, tu es un peu dans la mouise pour choisir ton vote. Je n’ai jamais participé au PLIB, mais avec mon incapacité maladive à faire des choix, je crois que je ne serais pas plus avancée que toi. Bon courage.

    Aimé par 1 personne

  2. Franchement si ce que tu recherches c’est un peu d’évasion sans non plus vouloir un univers ultra compliqué c’est nickel. Je pense que c’est peut etre un premier tome, on sent qu’elle en garde sous le pieds un peu et j’imagine qu’elle va développer plus son univers par la suite !

    Merciiiii, quel enfer le moment du vote. Et en plus c’est si rapide, genre tu as juste à « cocher une case » donc c’est un procédé que je trouve trop « rapide » par rapport à celui de la lecture. Je sais pas si je m’exprime bien mais j’aurais besoin de débats et de délibérations limites avant le vote ! Que quelqu’un me convainque que c’est CELUI LA qui doit gagner et pas un autre, parce que dans mes conversations de moi à moi je me convainc de rien ahahaha

    Aimé par 1 personne

  3. Je prends volontiers ! De temps en temps, ça fait du bien ! Me connaissant, la suite sera déjà sortie avant que je lise le premier tome, mais au moins, je pourrai enchaîner !

    Et justement, tu n’as pas moyen de discuter avec d’autres lecteur·rices qui y participent ? Tu n’en connais pas à qui tu pourrais soumettre ton dilemme, avec qui tu pourrais revenir sur ces lectures ?

    Aimé par 1 personne

  4. « vu qu’on est pas là pour beurrer les sandwichs », ça y est je suis déjà morte de rire XD
    AH NAN MAIS C’EST CHIANT HEIN (je sais pas pourquoi je hurle), le syndrome du « c’est bien, voilàvoilà, j’ai rien à dire, bisous » !
    Septentria m’a trop fait kiffer *o*

    Mais je suis fortement d’accord avec ton aparté de la fin, autant l’année dernière pour moi c’était EVIDENT, autant cette année, ça va être un vote par défaut… pareil, à voir si je repars pour la prochaine édition, pas sûre non plus…

    Kin

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai apprécié cette lecture mais le manque de crédibilité m’a personnellement beaucoup gênée (tatillonne je suis). Mais par contre je suis aussi du même avis. Certains livres du PLIB sortent du lot mais je n’ai pas d’effet wahou. Je quitte aussi l’aventure après cette année.

    Aimé par 1 personne

  6. Si finalement je fais ca via la blogo mais souvent rien ne me décide franchement à trancher ! Tu vois l’article de Coline de Dejeuners sous la pluie résume très bien la situation mais pour autant ça ne m’aide pas à trancher ! Après comme elle me disait il faudrait juste que je choisisse un critère de « récompense » du genre « meilleur style » ou « histoire la plus originale » tu vois hihi

    Aimé par 1 personne

  7. Ouais en général ce syndrome apparait quand c’est une histoire sympa mais qui révolutionne pas le genre du coup c’est divertissant donc c’est choeutte maiiiiis voilavoila quoi hihi
    La même, je crois qu’on est plusieurs à avoir bien aimé cet endroit et à y a voir trouvé des ressemblances avec Poudlard ^^

    Aaaaaah mais truc de ouf, je crois que le PLIB va perdre une grosse fournée de blogueuse parce que depuis j’ai l’impression d’avoir lus pleins de blogueuses qui annoncaient elle aussi ne pas réenquiller sur 2021 !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s