On revient aujourd’hui pour un article un peu différent dans le sens où on a jamais vraiment fait ça sur le blog, c’est-à-dire un article totalement consacré aux séries.
Nous. Le mignon labrador en moins. Snif.

Les séries pour nous c’est une véritable addiction. En tant que personnes incapables de prendre des décisions, les séries c’est un peu notre échappatoire quand on en vient à vouloir regarder un truc le soir sur le canap’. Fini la recherche sans fin du film parfait, bonjour le mode lancement automatique de cette série de 8 saisons que tu regardes tous les soirs depuis 6 mois. On y trouve tout le réconfort dont on a besoin et ces personnages prennent une place presque aussi importante que notre mère dans nos vies (je rigole maman, évidemment. (Je rigole en disant « je rigole maman », elle ne lit pas ces articles ne vous en faites pas (et si ça aussi c’était de l’humour ? (non.))))

Mais aujourd’hui on a décidé de vous parler de trois courtes séries qu’on a découvertes il y a peu. C’est la crème de la crème qu’on vous offre sur un plateau, c’est-à-dire les meilleures séries qu’on a vues depuis janvier.

All creatures great and small (2020)

I mean. C’est de toute bÔtey non ?

Ne nous demandez pas comment on en est arrivées à regarder une série sur un vétérinaire dans le Yorkshire du début XXe. La réponse est évidente : les paysages anglais, évidemment. Depuis The Village on avait pas vraiment réussi à se retrouver une série qui nous fait crever d’envie d’acheter illico un ticket pour le fin fond de la brousse anglaise. C’est maintenant chose faites avec All creatures great and small. Mais je vous vois venir, les moqueurs qui vont m’objecter que, quand même sur mon gif à la con il a l’air de marcher au milieu de deux trois merdes de vache.

Ceux à quoi je vous répondrais, POSSIBLE voire, ok c’est très probable.

Parce que s’il y a une chose qu’il faut qu’on vous dise c’est qu’All creatures great and small, c’est drôle, c’est touchant, c’est visuellement très doux, y a du drama à gogo, mais y a aussi quelques trucs qui pourraient éventuellement vous retourner l’estomac. Bonjour mains dans le cul des vaches, crevage d’abcès et accouchement de petits chiots. Adieu la campagne anglaise glamourisée, bonjour la vraie campagne anglaise. Protagoniste vétérinaire oblige, on va forcément le voir intervenir sur des animaux, vous l’aurez compris. Comme souvent avec les séries britanniques, l’humour est savamment dosé et le casting incroyable (d’ailleurs si vous voulez voir Matthew Lexis dans un autre rôle que dans celui de Neville Londubat c’est maintenant ou jamais.) Même les personnages les plus relous (coucou Tristan Farnon) vous finirez par les adorer.

Mais All creatures great and small il semblerait que ce soit une vraie tradition au Royaume-Uni. La série est une adaptation de l’autobiographie Toutes les créatures du bon dieu de James Herriot et s’est déjà vue adaptée une fois en film et trois fois en série (dont une des années 70’s qui m’a l’air kitschissime.) Une chose est sûre, si un jour on est en panne de séries british à l’ambiance britisho-british, on a de quoi regarder encore deux ou trois trucs. Mais en attendant, on attend avec impatience la saison 2, qui devrait arriver cet automne… Pour notre plus grand plaisir ♥o♥.

Nous. Le mignon raton laveur en moins. Snif. (Promis ce running gag s’arrêtera ici.)

C’est vraiment une série qui nous parait idéale pour l’Automne, avec un bon petit chocolat chaud pour une dose de réconfort supplémentaire. Nous c’est simple, pendant un peu plus d’une semaine on trépignait un peu d’impatience à l’approche du soir parce qu’on savait qu’on allait avoir droit à notre petit épisode. Une drogue on vous dit.

Après ça, vous deviendrez forcément l’ami des animaux si vous ne l’étiez pas déjà avant.

We are lady parts

Est-ce un hasard si la seconde série que nous allons vous présenter est également britannique ? I don’t think so. Il serait plus que temps de reconnaître que ces Britanniques ont toujours une longueur d’avance niveau séries. Ou alors c’est juste nous qui sommes totalement obsédées par les productions britanniques, au choix.

Dans un style différent, on a récemment découvert cette série de Nida Manzoor. Une série qui touche au génie et qui propose quelque chose d’encore trop peu vu à l’écran.

Dans We are Lady parts ont suit le personnage d’Amina, une jeune doctorante en microbiologie un peu loseuse qui se cherche un mari. Elle cherche un mari mais se trouvera surtout une bande de potes en rencontrant les Lady parts, un groupe punk composé uniquement de femmes de confession musulmane. Elle devient rapidement la guitariste du groupe.

Ça faisait longtemps qu’on avait pas autant appréciée une série qui nous plonge dans les pensées de sa protagoniste, certainement depuis My mad fat diary (c’était déjà une série britannique, et aussi une série dans laquelle la musique à une certaines importance), et ça fait du bien. C’est ultra frais, on rit franchement et en même temps Nida Manzoor tient un propos engagé. Elle se propose de représenter à l’écran des femmes dans toute leur diversité, que ce soit physiquement, psychologiquement, dans leurs vies intimes, dans leurs pratiques de la religion. Avec beaucoup d’autodérision, la réalisatrice casse les préjugés sur l’islam et le fait avec beaucoup de verve, en musique.

Nous. Nous trémoussant. La guitare en moins. Snif. (Vous le SAVIEZ qu’on en s’arrêterait pas à un gif moisi.)

Impossible d’ailleurs de vous parler de cette série sans vous parler de sa bande-son juste incroyable. Puisque l’on suit un groupe de punk, on assiste également à leurs répétitions, à leurs concerts (très peu en cette saison 1, elles essayent de rencontrer le succès mais ce n’est pas chose aisé pour un groupe de meufs, qui plus est pour un groupe de meufs musulmanes dans une période où l’islamophobie bat son plein) et on découvre les chansons qu’elles ont écrites avec délectations. Des chansons façon riot grrrl, Bikini kill, etc. mais qui parlent de la condition des femmes et plus souvent du quotidien des femmes musulmanes en Angleterre. Un gros coup de pieds dans la fourmilière qui est carrément jouissif on va pas vous le cacher, ça donne envie de casser des genoux d’écouter leurs chansons !

Bref si vous cherchez une série drôle sur la musique et la sororité. Je pense que celle-ci devrait vous plaire !

D’ailleurs si cette série vous intéresse, elle vient juste de sortir le 15 septembre sur Brutx pour info ! (On a eut la chance de la découvrir au festival Seriemania de notre côté)

This way up

Je ne vous refait pas encore le laïus sur la supériorité des séries anglaises, mais vous aurez compris le mantra de cet article puisqu’une fois n’est pas coutume, on vous parle ENCORE d’une série anglaise, à savoir This Way Up. Une série véritable cocktail d’émotions qu’on a découverte il y a peu.

Aine est professeur de langues vivantes. Après une dépression nerveuse, elle tente de se reconstruire. Au stress de sa maladie et de son travail s’ajoute celui de sa famille dont elle s’occupe.

Derrière ce résumé somme toute assez peu alléchant, se trouve une comédie dramatique qu’on a pour notre part adorée ! Pour les thématiques qu’elle aborde autour des expériences traversées par les corps féminins, pour la justesse avec laquelle cette série traite de la dépression.

Nous nous régalant devant This Way Up. Un café en main. Les vêtements en plus. (Vous le SAVIEZ qu’on en s’arrêterait pas à deux gifs moisis.)

La série est portée par Aisling Bea, comédienne de stand-up qui se trouve également au scénario et à la réalisation. L’actrice a été une véritable révélation pour nous tant son jeu est parfait. On sent clairement que c’est une personne qui maîtrise le sujet dont elle a décidé de parler (les maladies mentales) et qu’il y a un peu de vécu derrière. Le ton est impeccable et aux séquences chargées émotionnellement se succèdent des séquences où on se marre sincèrement, grâce à des dialogues savamment dosés. Le personnage d’Aine (la protagoniste) est très touchant, authentique, et a tendance à cacher son mal-être et ses problèmes de santé derrière l’humour (tantôt noir, tantôt puérile). Chose qui a fait vibrer une de nos cordes sensibles.

Mais This Way up c’est aussi une série sur la sororité et comment parler d’Aine sans parler de Shona, sa grande-sœur et meilleure amie, on peut le dire. Il y a une véritable alchimie entre les deux personnages et les deux actrices qui est assez remarquable (après avoir un peu fouiné, j’ai mieux compris pourquoi ça marche si bien, elles seraient de très bonnes amies dans la vraie vie !). En bref, je me suis accrochée à ce duo et j’ai très hâte de les retrouver dans d’autres saisons à l’avenir !

Si vous avez adoré Fleabag, il y a des chances pour que vous appréciez cette courte série de seulement 2 saisons (pour le moment). Dans un style un peu différent tout de même, n’allez pas me jeter des cailloux si vous trouvez ça moins bien. Mais vous l’aurez compris, dans l’esprit, les thématiques et le jeu d’acteur, on y est même si l’humour est différent.

(La bande-annonce est vraiment nulle je trouve, la série est meilleure que ce teaser le laisse entendre ! :’))


Voilà, ce sera tout pour aujourd’hui ! On espère que cet article vous aura plu et qu’on aura réussi à vous donner envie de découvrir nos dernières séries chouchoutes en date !
Et vous c’est quoi la dernière série qui vous a fait vous esclaffer « Wahou, c’est trop cool, encore un autre épisode et après je vais me coucher ! » ?

7 commentaires sur « Des idées de séries à regarder »

  1. Ok, évidemment, j’ai envie de toutes les voir. C’était fort prévisible. Déjà tu commences avec des paysages anglais, tu finis par une comparaison avec Fleabag, et au milieu, tu cases moult arguments imparables, donc forcément, il va falloir regarder tout ça ! Merci pour cet article de suggestions qui s’imposent comme des obligations à présent ! ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Yeeeeees trop bien!
    J’ai hésité avec la comparaison avec Fleabag de peur de faire monter les attentes des gens. Donc, c’est différents de Fleabag mais j’ai retrouvé cet incroyable talent dans la façon de mettre en scène des personnages féminins enfin réalistes. Qui peuvent tout à la fois etre hilarants, touchants et avoir leurs faiblesses. La représentation des maladies mentales m’a semblée très juste (surtout dans la saison 1, wahou)

    Si tu essayes d’en regarder une ou deux, ou trois, j’espère qu’elles te plairont en tout cas autant qu’elles m’ont plu à moi! De mon coté il serait vraiment temps que je regarde celle que tu m’avais conseillée et qui a tout pour me plaire (aka Crazy-ex girlfriend hihi)

    En attendant je te souhaite un super mois d’octobre plein de balades en foret avec ton chien, de découvertes culturelles et de bon petits plats à base de potimarron et autres joyeusetés automnales ♥

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s