Après le bilan lecture de notre année 2022, on vous revient (assez rapidement normalement) pour vous parler de nos « résolutions littéraires » pour 2023.

Vous ne l’aurez pas manqué, « résolutions » est bien entre gros guillemets. Il ne faut absolument pas comprendre par là qu’on va se cramponner à cette liste et la relire tous les matins. C’est plus une façon de nous rappeler la direction qu’on aimerait donner à nos lectures dans un pays où environ 68 000 ouvrages sont publiés chaque année (c’est le chiffre pour 2021). Alors 68 000 livres par an laissez-moi vous dire que déjà, ça en fait de la place pour des mauvais livres, des livres qui auraient dû être retravaillés, etc. Et avec l’année de lecture qu’on vient d’avoir, on aimerait lire un peu plus de très bons livres en 2023. Et pour cela, on a quelques idées, quelques directions à donner à nos vies de lectrices. On vous les expose, tout de suite.

« Finir » notre PAL

Mais avant de se laisser totalement porter par nos envies, d’emprunter des livres à la bibliothèque parce qu’on a envie de lire ça, tout de suite maintenant, on aimerait enfin réussir à finir notre pile à lire. Pile à lire (PAL) qu’on travaille au corps depuis l’an dernier. Comme précisé dans notre article bilan, nous avons lu une cinquantaine de « vieux livres » de notre PAL, à comprendre par là des livres présents dans notre PAL depuis 2021 au moins. Et nous aimerions continuer sur cette lancée pour cette fois-ci « venir à bout » de notre PAL. Dix livres dans notre PAL nous semble être une quantité raisonnable de livres parmi lesquels choisir et c’est ce que nous aimerions appliquer par la suite, et ceux jusqu’à notre mort parce qu’on veut pas se laisser à nouveau déborder par la quantité astronomique de publications qui sortent chaque année.

Nous avons donc mis à jour notre PAL qui s’élève à 53 livres. Parmi ces 53 livres se trouvent 22 graphiques, donc entre nous, on pense que c’est faisable ! 2023 sera l’année où nous finirons notre PAL.

Mais en 2022 nous avons également beaucoup lu de livres entrés dans notre PAL en 2022 et lus dans la foulée. Ce qui nous emmène à notre seconde résolution. Une règle qu’on aimerait s’appliquer en permanence.

Livre acheté/emprunté, livre lu

Finalement cette seconde idée va de pair avec la première. Arrêter d’accumuler des titres parce que « un jour celui-là j’aimerais le lire » c’est vraiment un de nos objectifs parce que c’est comme ça qu’on se retrouve avec des piles infinies de livres qui nous font pas envie sur le moment mais qu’on garde parce qu’on sait qu’un jour on aura à nouveau envie de les lire. Ça peut probablement marcher pour certaines personnes mais pour nous, c’est source de frustration.

Alors la règle est simple, on achète, emprunte ou sélectionne un livre dans une boîte à livres ? Très bien, mais si on le prend c’est parce qu’il répond à l’envie de lecture que l’on a actuellement et pas parce qu’on sait qu’un jour on aimerait le lire. La vie est longue et on a tout notre temps de racheter un exemplaire du Rouge et du noir (TYPIQUEMENT, le livre qu’on a trouvé dans une boîte à livres et qu’on n’a pas pu s’empêcher de prendre en cette fin d’année). Alors voilà, on aimerait tout simplement continuer d’appliquer cette règle qu’on a réussie à s’appliquer l’an dernier… Jusqu’en septembre où notre vie est un peu devenue sans dessus dessous et où on a perdu tout self-control parce qu’emprunter ou acheter des livres c’est source de réconfort. Et c’est pas grave non plus !

6 mois de repos pour mon porte-monnaie

C’est ce qu’on a fait l’an dernier et ça a plutôt bien marché parce que ça nous a permis de lire ce que nous avions déjà, de faire aussi du tri dans notre PAL et de dire au revoir à des titres qui ne nous faisaient plus du tout envie. On fera de même en ce début d’année, pendant les 6 premiers mois de 2023 en :

  • Limitant nos emprunts en bibliothèque (on s’autorise une entorse sur des titres qu’on à pas dans notre PAL. Typiquement j’ai envie de lire un essai et j’en ai pas dans ma PAL, j’en emprunte un et c’est tout. La lecture c’est un plaisir pas une corvée et j’ai envie de m’autoriser à lire ce qui me fait profondément envie.)
  • N’achetant pas de livres. Du tout. Si un livre nous fait envie, on verra si c’est toujours le cas en juin. Et si c’est plus le cas c’est qu’on a bien fait de pas dépenser notre argent.
  • Restant éloignées des boîtes à livres. Ces lieux de haute tentation qui recèlent parfois des pépites mais qu’on évite de fréquenter au moins en début d’année pour favoriser ce qu’on a déjà à la maison et éviter d’accumuler des titres plus rapidement qu’on n’est capable de les lire.

Place désormais aux directions plus précises qu’on aimerait donner à notre année 2023.

Je sais pas si ça vous le fait, mais j’ai des périodes dans l’année où je lis d’un genre et constate à quel point il me plait. Et pour autant, je ne lui accorde pas assez de mon temps de lecture au profit de livres qui peuvent paraitre alléchants au premier abord mais qui, finalement, peinent à me convaincre. Alors en 2023, on aimerait continuer de lire des auteur.ices dont on a déjà apprécié des livres.

Se reposer sur des « valeurs sures »

Quel meilleur moyen de lire des livres qui ont plus de chances de me plaire que de lire des auteur.ices dont j’ai déjà aimé un livre ? Eh oui, c’est logique, mais nous avons trop souvent tendance à privilégier la nouveauté à la valeur sûre. Et c’est probablement une erreur. Une « mauvaise habitude » un peu inconsciente qu’on aimerait désapprendre en choisissant nos lectures avec soin.

En ce sens, on aimerait continuer à découvrir l’œuvre de Sylvia Plath, qui semble faites pour nous ou encore celle de Toni Morrison dont nous avons adoré L’œil le plus bleu en 2022 (pour vous dire c’est LE livre qui m’a pris par surprise et où spontanément, directement après avoir tourné la dernière page, j’ai ressenti le besoin d’en parler dans un article. C’est ça qu’on veut comme coup de cœur nous, pas juste un livre moyen, snif.) mais on aimerait aussi revenir à des auteurs qu’on aimait il y a de ça trois ou quatre ans et qu’on a plus jamais relus depuis. Là tout de suite, en vous disant ça, on pense à Neil Gaiman qu’on aimerait absolument relire en 2023 parce que ses livres nous ont transportées par le passé et qu’on espère qu’ils le feront toujours aujourd’hui.

En bref, ça fait des années qu’on essaye de diversifier nos lectures et de nous « sortir de notre zone de confort » mais en 2023 on compte bien trouver notre zone de confort et y rester, pépouze, car c’est le temps du repli.

Finir les sagas de mangas que j’ai en cours depuis longtemps et dont tous les tomes sont déjà publiés

Tout est dans le titre. Quand on en vient aux graphiques, on a toujours tendance à commencer 10 000 sagas en même temps. Certains titres se prêtent au fait de laisser courir les sagas sur des années. Je pense à Yotsuba&, Les petits vélos, Minuscule ou encore Maison Ikkoku (dont on vous a parlé dans notre bilan de l’année 2022), des sagas tranche-de-vie qu’on prend plaisir à picorer au fil des ans, comme une petite tradition en fonction des saisons, du moral, etc.

Mais d’autres s’y prêtent moins. C’est le cas de Wombs, d’Akira ou encore de Promised Neverland dont tous les tomes ont déjà été publiés, dont l’intrigue se suit sur plusieurs tomes et pour lesquelles nous aimerions enfin avoir le fin mot de l’histoire, tout simplement ! Et finir des sagas avant de se lancer dans de nouvelles lectures, ça nous parait assez sain et logique. 2023 c’est l’année où on arrête la fuite vers l’avant (pas qu’en lecture on espère aha).

Découvrir Alicia Galienne et W.H Auden

On vous l’a dit, 2022 a été l’année de la poésie. C’était ce que nous voulions et nous avons découvert pas mal de poètes et poétesses. Nous aimerions tout simplement poursuivre sur notre lancée en découvrant une poétesse et un poète dont nous avons lu un poème qui nous a touché en lisant un recueil d’Alicia Galienne et un recueil de W.H Auden. Et pour le reste, nous verrons au gré de nos envies.

Lire les genres qui me font envie mais que je laisse trop souvent de côté

Comme dit plus haut, certains « genres littéraires » nous plaisent, on aimerait en lire bien plus mais on en a pas beaucoup dans nos PAL, alors ils ne sont pas « prioritaires » étant donné qu’on aimerait dans l’idéal ne plus avoir de PAL… Justement pour ne plus me restreindre et se dire « Ah mais oui mais j’emprunte ça mais j’ai encore tellement de choses à lire à la maison » … Vous voyez le genre, un vrai cercle vicieux qui fait qu’on s’empêche de lire ce qu’on veut quand on veut ou bien, lorsqu’on lit ce qui nous fait envie au détriment de notre PAL on se sent frustrée parce qu’il nous reste encore tellement de choses à lire à la maison avant d’emprunter à tout va à la bibliothèque.

Mais étant donné que 2023 est l’année où nous allons venir à bout de notre PAL (oui oui, on se l’affirme pour s’en convaincre), on s’est fait des petites sélections dans les deux genres qui nous font le plus envie mais dont on prend jamais le temps de lire des ouvrages. C’est des petites listes parmi lesquelles piocher dans l’année. Si on les lit tant mieux, sinon tant pis… Mais on pense que si on arrive à lire des livres de ces listes, ça veut dire que notre année 2023 aura été une meilleure année de lecture que l’année 2022 !

Côté essais, on a réalisé une petite liste de titres variés qui représentent les titres prioritaires dans notre radar. Qu’ils fassent partie de notre wish-list depuis 10 000 ans (L’amour sous algorithme) ou depuis peu (le livre de Pierre Tevanian et Jean-Charles Stevens découvert il y a peu dans un article d’Ada)

Côté littératures de l’imaginaire, j’ai concocté une petite liste qui comporte à peu près tous les titres que je suis tentée d’emprunter en bibliothèque à chaque fois que je tombe dessus, et ceux depuis un an maintenant. C’est assez diversifié également et on a hâte de pouvoir découvrir tout ça quand on aura à nouveau plus de spontanéité dans le choix de nos lectures.

Et après ces deux petites sélections de livres prioritaires dès que j’ai dézinguée ma PAL (ça devient violent cet article ! aha), place au second gros objectif de mon année avec le fait de finir ma PAL. Il ne me parait pas en désaccord avec les points susmentionnés mais peut-être que vous trouverez ça paradoxal… Je sais pas.

Lire moins pour lire mieux

Les deux dernières années de ma vie se sont majoritairement déroulées en librairie. C’est un milieu où certes, l’on est entouré de livres et blablabla mais c’est aussi un milieu où on lit absurdement trop. En 2020 j’avais lu plus de 400 livres et en 2022 j’ai lu presque 300 livres (les graphiques et albums jeunesses sont compris, ça joue sur l’énormité de la chose). C’est tout simplement trop, tout à fait anormal et je ressens un trop-plein d’informations énorme. Pour que la lecture reste un plaisir que je savoure, pour que je ne fonce pas sur un nouveau livre pour essayer de faire la balance avec le précédent terminé qui m’a déplu (ça a beaucoup été le cas en 2022), j’aimerais tout simplement prendre le temps. Prendre le temps de lire des gros livres qui restent avec moi des mois, prendre le temps de lire des livres que j’ai envie de faire durer. Prendre le temps et mieux choisir mes lectures pour être tout simplement sûre qu’elles soient en accord avec la lectrice que je suis aujourd’hui. Mes goûts ont pas mal changé, et j’ai l’impression d’être encore en train de tâtonner pour différencier ce qui me plaira à coup sûr aujourd’hui de ce qui m’aurait plu à coup sûr il y a 3 ou 4 ans (par exemple, je vous parlais de Sauvage de Jamey Bradbury dans mon bilan, eh beh c’est le cas typique de ce qui m’aurait peut-être plu par le passé mais plus aujourd’hui.)

Vous l’aurez compris, 2023 c’est vraiment l’année du repli sur soi. On a envie de prendre soin de nous et que la lecture devienne un terrain de réconfort et un terreau pour enrichir nos réflexions et non plus un terrain de découvertes. Peut-être que vous y verrez un manque flagrant de curiosité. Je ne pense pas que ce soit le cas, je n’ai juste plus l’énergie pour aller vers des titres dont je ne suis pas sûre qu’ils vont me plaire et je n’ai qu’une envie, être embarqué dans des univers qui me transportent et mieux m’équiper pour survivre dans le monde dans lequel on vit. Apprendre à mieux défendre ce en quoi je crois. Et je pense que ça passera par la lecture. 2023, le temps de la sagesse et de la maturité intellectuelle ? Qui sait. aha

J’ai l’impression que je viens de vous pondre un article ultra déprimant. J’espère que ce n’est pas le cas et que vous resterez avec moi durant cette année 2023 que je souhaite meilleure que la précédente dans à peu près tous les domaines de ma vie. Prenez soin de vous et de vos proches et bonne année les copains ♥

Affectueusement,

Alberte.

Publicité

14 commentaires sur « Mes « résolutions » littéraires pour 2023 »

  1. Je ne crois pas qu’on puisse lire trop mais qu’on puisse peut-être lire mal en fonction de critères qui s’éloignent du simple plaisir… Mais je comprends cette envie de se tourner vers des valeurs sûres 🙂 Elle me frappe régulièrement en cours d’année…

    Aimé par 1 personne

  2. Je partage l’objectif PAL (et le second par la même occasion car, comme tu le dis, ils vont bien ensemble) ! Je vise de passer de 30 à 10, sachant que je n’ai pas de lectures graphiques dans ce chiffre (et que je lis moins que toi). Cette année, Alberte, on va y arriver ! Et en 2024, à nous les découvertes, le suivi de nos envies sans culpabilisation et les emprunts spontanés !
    (Perso, j’avais beaucoup aimé Le Rouge et le Noir, si ça peut te motiver !)

    J’aurais bien aimé que Toni Morrison me fasse le même effet : il faut que je tente L’oeil le plus bleu !
    Gaiman, Gaiman ! ♥
    Ta liste Imaginaire me plaît tellement ! J’ai adoré La maison au milieu de la mer céruléenne (sérieux, plonge dedans quand tu as envie d’un livre doudou, c’est excellent !) et je garde un bon souvenir de L’océan au bout du chemin. Et en même temps, j’ai envie de découvrir Sorrowland, Piranèse, Tè Mawon, Le chien du forgeron, Becky Chambers et La mer sans étoiles (dès que j’aurai relu Le cirque des rêves !)

    Je comprends totalement ton dernier point et je suis totalement d’accord avec toi. Je l’applique déjà en réalité. C’est pour ça que je me suis éloignée des métiers du livre, c’est pour ça que je constate que je lis un peu moins chaque année, c’est pour ça que, même si je pense toujours plaisir à lire les blogs, je ne cherche plus du tout à suivre le mouvement. Je lis vraiment par plaisir personnel, sans question de quantité, sans pression aucune ne serait-ce que vis-à-vis du blog. Si je passe trois semaines sur un bouquin, ce n’est pas grave. Si je veux consacrer du temps à d’autres loisirs, c’est parfait aussi. De toute manière, on ne peut pas suivre : l’offre est trop énorme. Et c’est valable pour les livres, les films, les séries, les jeux de société. Donc je me sens de plus en plus détachée de toute cette profusion, de cette avalanche d’informations et de sollicitations.
    En tout cas, je comprends totalement ton besoin de repli et de confort et j’espère que tu le trouveras et que tu auras plein de lectures ébouriffantes !
    Et n’oublie pas que je suis toujours partante pour une nouvelle lecture en ta compagnie !
    Bonne année Alberte, et plein de douceur pour toi. À bientôt !

    Aimé par 1 personne

  3. Au fait pour moi ca devient trop à partir du moment où ma mémoire arrive plus à suivre. Après oui la lecture n’est pas une drogue mais vu que je me souviens pas de choses lues il y a 2 mois, je me dis que c’est que je cible mal mes lectures. Meme si c’est mon métier de conseiller des livres, j’ai envie que ca reste aussi un plasir et d’aller vers des titres qui me font envie uniquement. Je ne veux plus lire de livres en me disant « ca pourrait plaire à tel public ». Pour ceux la je lirai des résumés détaillés et des critiques de blog ou des vidéos youtube, etc. pour mieux comprendre ce qui a plu aux gens qui l’ont lu. Mais je pense que tu comprends, tu à l’air de bosser aussi dans le milieu du livre hihihi

    Aimé par 1 personne

  4. Mais ouiiiii, on va se motiver l’une l’autre et puis on va se faire une petite LC en cours d’année !!! En plus à chaque fois qu’on se fait une LC on tacle un gros pavé hihi
    Eh bien écoute, c’est un peu « à cause » de toi que je l’ai pris en boite à livre, je t’avoue hihi
    Je le commence ce soir justement 😉

    Après ce sera peut etre le seul que j’aimerais… Hier j’ai demandé un de ses livres en Masse critique Babelio donc on va voir si j’adhère totalement à d’autres de ses oeuvres : »)
    C’est EXACTEMENT pour ca que je l’ai mis dans la liste. Je me suis dit, celui-là c’est obligé au premier coup de mou je file l’emprunter. Ta chronique m’avait bien marqué !
    La littérature de l’imaginaire a tellement de belles choses à nous apporter je pense. Il y a tellement de titres publiés ces 10 dernieres années que je meurt d’envie de lire hihi

    Je me suis bien inspirée de toi de ce coté la, j’ai tendance depuis 2 ou 3 ans à me laisser porter par mes envies sur le blog. Quand je pense que l’année de sa création je me forcais à publier 1 article par semaine… J’étais maboule ma parole x)
    Mais moi ce qui me rend folle c’est de voir la profusion de livres pas aboutis, pleins de coquilles, bancales publiés. C’est vraiment une perte de temps et un désastre pour l’écologie. Quelle tristesse aha
    Merciiiii ! 2023 a intérêt à m’impressionner coté lecture, j’en attends beaucoup de cette année hihihi

    Bonne année l’Ourse, de bonnes lectures et surtout pleins de bonheur dans ton nouveau petit coin de paradis ♥

    Aimé par 1 personne

  5. J’adorerais mais je ne travaille pas dans le milieu du livre, ce qui fait que je ne lis que ce que j’ai envie de lire. J’avoue que je ne pense pas que je serais capable de lire juste parce que ça pourrait plaire à des clients. En cela, les personnes travaillant dans la vente et le conseil de livres ont toute mon admiration !

    Aimé par 1 personne

  6. Ouiiiii ! En même temps, les pavés se prêtent bien aux LC : ils demandent parfois de se motiver pour se lancer et ils permettent d’échanger plus facilement au fil de la lecture. Une LC sur un bouquin de 150 pages, c’est juste un débriefing post-lecture, non ?
    Ah. *pression sur mes épaules* Et ça se passe comment jusque-là ?

    C’était lequel qui était dans la Masse critique ? Pour la première fois depuis X temps, je n’ai rien demandé : je n’ai rien vu que j’avais terriblement envie de lire, d’autant que je viens de commencer Les raisins de la colère, que c’est un pavé et que je n’avance pas vite.

    C’est parfait alors ! À consommer blottie dans un endroit confortable avec une boisson chaude et sans sollicitation agaçante de téléphone ou autre !
    Je suis tellement d’accord avec toi.

    Il faut s’écouter de temps en temps. Et quand bien même tu continuerais en librairie, le blog est un loisir, donc ça ne vaut pas le coup de se mettre la pression pour ça.
    Ça… et tous les livres imprimés en surnombre puis détruits parce que c’est ce qui revient le moins cher, on en parle ?

    Je te le souhaite ! Même si je me le souhaite aussi, je vois 2023 comme la fin de la PAL et 2024 comme l’éblouissement littéraire ! ^^

    Merci beaucoup ! On va commencer l’année en l’améliorant en construisant le mur-bibliothèque (parce que les livres en carton, ça va bien un temps).

    Aimé par 1 personne

  7. Super article, c’était très intéressant !

    La PAL, je sais pas comment tu fais, mais ça doit être plus vivable à une cinquantaine de livres. J’en suis à plus de 150, je suis clairement dans l’abus, mais j’ai vu pire, genre des PAL à 300 livres, voire plus. Je sais même pas comment elles font pour les stocker… Je galère déjà avec ce que j’ai.

    Pour les mangas, je préfère te prévenir : vérifie qu’ils soient toujours bien édités ! Sinon, tu vas les trouver en occasion à un prix indécent. Je me suis fait avoir une fois, et une deuxième fois a failli arriver, alors je préfère prévenir car c’est très frustrant.

    Aimé par 1 personne

  8. J’avouuuue hihihihi
    Eh bien écoute, je suis agréablement surprise ! Je me souvenais que tu m’avais donné très envie de le lire quand tu en avais parlé mais je pense que j’avais oublié la majorité de l’histoire. Dans ma tete c’était une histoire d’amour mais pour le moment (j’ai lu pas tout à fait 100p), c’est plus magouilles et compagnie, vision de la séduction comme d’un guerre. Cette dernière thématique me rappelle les Liaisons et c’est pas pour me déplaire ! Meme si je trouve les personnages assez antipathiques (l’une me fait rouler les yeux par sa naïveté, l’autre serre les dents par sa cruauté et son manque de jugement aha) Bref, j’aime beaucoup beaucoup pour le moment!!! x)

    C’est Récitatif, sortie récemment chez Bourgois et très court (ca a fini de me décider, j’avoue hihi)
    Je comprends x)

    Voilà, le blog c’est quand j’ai envie. Et vue que le blog est une passion à coté d’autre de mes passions, il m’arrive d’avoir des periodes où je favorise d’autres hobbies et mets un peu plus de coté le blog mais je ne l’abandonne jamais vraiment hihi
    Non mais c’est clair, c’est démoralisant de voir tout ca de l’interieur tout en etant impuissant face aux grosses machines que sont les éditeurs ^^ »

    Yeeeeeeeeeees !!!

    Aimé par 1 personne

  9. Merci Ada !!!

    Ah non mais les gens qui ont des PAL à 500/600 livres sur Youtube ca me fume, à ce stade c’est maladif quand meme. Je pourrais vraiment pas!!
    C’est le meme problème pour moi, c’est aussi pour ca que j’aimerais en finir avec ma PAL et donner la priorité aux bibliothèques. Un achat de livre ce sera uniquementn quand c’est un livre favori de tous les temps que je sais vouloir relire parce que j’ai clairement plus la place pour des achats irraisonnés qui finalement me déplaisent et que je galère à revendre derrière ^^

    Oui, ca m’est arrivé une fois avec une saga de fantasy dont le tome 1 etait pas cher dans une édition et les autres etaient introuvables à des prix raisonnables! Je vais me tourner vers la bibliothèque pour les mangas (question de place encore une fois, on croule vite sous les sagas de mangas : »))

    Aimé par 1 personne

  10. Oui, ce n’est pas de l’amour simple et pur, c’est davantage comme Bel Ami ou ces romans où l’amour permet de grimper l’échelle sociale. Ce ne sont pas des personnages que tu aimes tout de go, ils suscitent davantage une réflexion sur leurs actions, leur caratère… En tout cas, tant mieux si l’expérience est plutôt positive !

    Je ne connais pas du tout !

    Et je partage tout à fait cette vision des choses ! L’avantage des passions et des loisirs, c’est qu’ils sont censés apporter du plaisir avant tout ! Sans mille et une contraintes…

    Aimé par 1 personne

  11. C’est maladif + où est la place ? xD Vraiment, ce point est un mystère… Je me doute bien qu’il y en a par terre mais quand même !

    C’est pas faux, et en plus des économies d’argent, ça fait des économies de place 😀 ! (d’ailleurs, tu parles des mangas après, et bien je souffre xD)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s