Coucou les copains, aujourd’hui on se retrouve pour une chronique littéraire qu’on crevait d’envie d’écrire. On prend enfin le temps, on enfile notre plus belle combi-pyj, on se fait un petit thé au jasmin et c’est partie mon kiki ! Met-toi à l’aise, aujourd’hui on parle (encore) cosytude !

Et avant de commencer cet article, un petit shoutout à PrettyRosemary sans qui cet article n’aurait peut-être jamais vu le jour. Sa passion pour Agatha Raisin exposée sur les réseaux sociaux nous a gagné et on vous explique tout de suite pourquoi !

Elle nous raconte quoi la MC Beaton ?

Agatha Raisin est une retraitée qui a bossé toute sa vie dans les relations publiques à Londres. Pollution, klaxons et vie à 100 à l’heure ont fait le quotidien d’Agatha pendant des années. Mais voilà, maintenant qu’elle est retraitée, elle est bien décidée à profiter du calme de la campagne et achète un cottage dans un petit village des Costwolds. Mais rapidement Agatha s’ennuie. Pour attirer l’attention et la sympathie de ses nouveaux voisins, elle décide de participer au concours de quiche organisé dans le village. Ne sachant pas cuisiner, elle se résigne à la tricherie. Une tricherie qu’elle devra bien avouer lorsqu’elle sera accusée d’avoir tué le juré du concours. Pour faire passer le temps plus rapidement, Agatha enquête sur cette affaire pour le moins mystérieuse…

T’as l’eau à la bouche ou pas trop ? Nous en tout cas, c’est le genre de résumé qui nous hype immédiatement !

Loufoque / 20

Le titre de ce premier tome l’annonçait déjà, on part sur une enquête légère, ce qu’on appelle, en somme, un cosy mystery ! Le cosy mystery pour faire simple, c’est une enquête policière soft. Une enquête que tu  ne lis pas pour frissonner mais pour le plaisir de mener l’enquête avec ton protagoniste. Et ici, quelle protagoniste ! Agatha Raisin, à défaut d’être un personnage auquel on s’attache totalement dans ce premier tome, nous offre de jolis moments de « pouffage ». Mais si tu sais, ces moments où tu souffles du nez, où tu pouffes de rire parce que la situation dans laquelle le personnage dont tu lis l’histoire est en train de se mettre est totalement loufoque. On a adoré cette ambiance qui nous a rappelé les livres de Lisa Lutz. Et en même temps, on a aimé les clins d’œils évidents de l’autrice à la maîtresse du polar à l’anglaise, Agatha Christie. Si le nom d’Agatha Raisin y fait évidemment référence, on retrouve également au sein de l’ouvrage de multiples petits clins d’œils. Agatha est une grande lectrice de Christie d’une part mais Agatha n’est pas sans rappeler une Miss Marple en plus « à la page » et branchée, quand on y réfléchit bien !

Pour résumer très graphiquement notre propos, les enquêtes d’Agatha Raisin, c’est un savant mélange :

511weHaB2eL._SX210_     +     9782702445716-475x500-1   =      51TXlwfH7OL._SX338_BO1,204,203,200_

 

(Et si tu ne connais pas la saga des Spellman de Lisa Lutz, on t’invite fortement à aller découvrir ça si tu as soif d’enquête, de situation loufoques, et d’histoires de familles qui te détendraient un inspecteur des finances publiques !)

Soudainement be un inspecteur des finances publiques feels like.

British mood, ON

Comment vous parler d’Agatha Raisin sans vous parler de cette ambiance british sans pareils qu’on aime TELLEMENT ! Genre un cottage dans les Costwolds ? ON SIGNE OÙ ?

Dans ce petit village où Agatha restera éternellement « la nouvelle » débarquée de Londres (hmm, hmm ça me rappelle les villages de mon enfance et l’accueil qu’on y fait aux « parigots » ça aha) on a adoré découvrir le pub et ses soûlard indéfectibles, on a ri en voyant Agatha se remettre au sport, on a aimé imaginer ses soirées au coin du feu à lire du Agatha Christie enroulée dans une couverture, on a aimé l’imaginer accompagner un couple de vieux INSUPPORTABLES en vadrouille, en somme, on a aimé la voir s’embourber lentement mais sûrement dans une affaire qui, à la base, ne la concernait pas du tout. Bref, on a kiffé son caractère de fouine qui l’a amené lentement mais sûrement à découvrir son village et la campagne anglaise, nous faisant, par la même découvrir l’univers dont on avait vraiment besoin pour cocooner un peu cet automne !

Pour information on a également lu ce premier tome en anglais et la retranscription de l’accent des Costowolds a été un vrai régal et une véritable source d’humour dont on ne sait pas si elle a été retranscrite ou pas dans la version française !

Avec ce premier tome M.C Beaton ne nous donne qu’une envie : découvrir la suite des aventures d’Agatha Raisin et continuer d’explorer cet univers qui va (on en est sûre) devenir un petit bonbon, un petit doudou de saison (du coup ça nous donne deux envies plutôt qu’une). Qui est ce nouveau voisin qui vient d’aménager à côté d’Agatha ? (On sait pas vous mais on l’aime déjà pas du tout, il vole clairement la vedette à Bill Wong !!) Dans quelles nouvelles affaires débiles va-t-elle encore se fourrer ? La suite au prochain épisode !

Image mise en avant : ©plumettes.fr


Et toi, tu as déjà lu un Agatha Raisin ? Prêt à signer une pétition en faveur de Bill Wong et contre le nouveau voisin beaucoup trop TOUT ? Hésite pas à venir papoter avec nous en commentaire, on adore ça et en plus, Agatha Raisin niveau commérage ça s’y prête non ?

10 commentaires sur « Agatha Raisin : La quiche fatale – MC Beaton »

  1. J’en entend évidemment beaucoup parler, mais je n’ai jamais eu l’occasion d’en lire. Ce n’est pas le genre de livre où je me dis « il faut absolument que je le lise ! » mais je pourrais me laisser tenter en tombant dessus en bibliothèque. Surtout maintenant qu’Alberte de bon conseil me l’a vendu !

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai offert le premier tome à ma Tata (oui j’ai 27 ans et je dis Tata) à Noël l’année dernière, et il est possible que je lui pique un de ces 4 huhu.
    Mais du coup tu m’as également donné envie de découvrir l’histoire en anglais donc JE NE SAIS PLUS. BRAVO.

    Aimé par 1 personne

  3. Alberte de bon conseil, un nom de famille élogieux ma foi ahaha
    Oui je pense pas que ce soit le livre où on se dit « il faut absolument que je le lise » mais plutôt « tiens, faudrait que je tente voir »! J’espère que ça te plaira si tu t’y essayes. C’est tout doux et réconfort comme il faut pour la période des fêtes hihi

    Merci d’être passée par ici 😀

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai lu le premier, j’ai bien aimé parce que comme tu dis, c’est BRITISH et bon : AGATHA, quoi. Voilà.

    Puis j’ai lu le deuxième, et c’était à peu de chose près la même chose que le premier. Alors moi fâchée et moi pas continuer.

    Aimé par 1 personne

  5. Oh noooooon, bon je m’y essayerai quand même mais si ça devient trop répétitif c’est sûr qu’il faut pas faire d’excès d’un coup. C’est le genre de bouquins tu en lis un tous les 6 mois et ça te suffit quoi… A VOIR!
    L’autrice vient de décéder fin décembre d’ailleurs *l’inforandom*

    J'aime

  6. Je suis en pleine dans la lecture du 3ème tome et je rejoins totalement ce que tu dis : lecture doudou en approche !!! 😀
    Quand je ressens un besoin de cocooning, je sais que les Agatha Raisin vont me réconforter, et faut bien avouer qu’on est pas du tout contre, encore moins en ce moment 😉
    Par contre je suis d’accord que le scénario, déjà au bout du 3ème tome, semble tourner en rond (un peu toujours les mêmes problématiques qui reviennent même si l’intrigue est à chaque fois différente). En fait t’as bien résumé le truc, on dévore le livre mais ça ne sert à rien de s’empiffrer de toute la saga d’un coup : ces livres sont des bonbons qui se savourent tranquillement quand on a envie d’un peu de légèreté !
    Perso je compte bien aller jusqu’au bout de la saga quitte à ce que ça me prenne quelques poignées d’années 😀
    Merci pour ta chronique, elle est franchement bien construire j’ai bien ri !

    Aimé par 1 personne

  7. Tout à fait d’accord! Dommage, je n’en ai pas sous la main de mon côté sinon je me serai probablement plongée dans une aventure d’Agatha hihi
    La même! Même si je ne les achète pas, cependant 😉
    Merci merci, ça me va droit au coeur les commentaires comme ca ♥

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s