Et c’est reparti pour un giga bilan des familles. Nos favoris depuis le dernier CLPJBT… Et autant vous dire que ça date !

Dans ce CLPJBT vous ne trouverez que la crème de la crème de ce qu’on a aimé depuis le dernier CLPJBT en date, à savoir, celui de septembre 2021 (vous noterez que la régularité n’est toujours pas notre fort !)

Pour celles et ceux qui découvriraient le format via cet article, le CLPJBT s’organise en quatre catégories, comporte encore et toujours beaucoup trop de gifs, des recommandations diverses et variées, … Le tout réparti de la sorte :

• Notre Top/Flop littérature du mois
• Au moins une chronique lue sur un autre blog
• Au moins un lien, une vidéo, un truc qui nous a fait nous dire « Wahou, c’est trop chouette ! »
• Ce qu’on a fait de mieux ces derniers mois

(Je crois qu’on peut clairement se dire que plus personne ne lit les topos de débuts d’articles… Entre nous !)

En somme, un bilan bien sympathoche du plus cool et du moins cool du mois passé.

Sans plus attendre… Les meilleurs livres que nous avons découverts depuis septembre/octobre 2021. Ça en fait peu, on a vraiment élagué avec nos préférés !

LE TOP ♥

Et vu qu’on n’est pas du genre à être très organisées, on vous parle de tout ça, un peu pêle-mêle, sans suivre l’ordre dans lequel on les a lus. On essaye d’être brèves (spoiler c’est un échec) et de vous plier chaque livre en quelques lignes ou sinon ce sera interminable pour vous (comme pour nous !).

Côté classique

Arbres d’hiver – Sylvia Plath

Depuis le début de cette année nous nous sommes reremises à la poésie (on a parlé très très brièvement d’un recueil de Thomas Vinau l’an dernier, essayons de faire mieux cette année !) et c’est dans ce cadre que nous avons découvert Arbres d’hiver précédé de La traversée de Sylvia Plath. On s’attendait à adorer mais le recueil a surpassé nos attentes pour être franches. Sylvia Plath parvient à créer des images et des rapprochements parfois inattendues, voire amusants (en soi ou auditivement) créant un fort contraste avec le propos tenu qui transpire, lui, la mélancolie et le mal-être… Il avait tout pour nous plaire on vous avait dit ! Si l’on ne devait qu’en retenir trois poèmes : Crossing the Water, I’am vertical et Insomniac.

Rebecca – Daphné Du Maurier

Notre envie de découvrir ce classique remonte. Et quand on dit qu’il remonte, c’est pas du bullshit. Puisqu’en Novembre 2018 on était tombé sur l’article de Pretty Rosemary au sujet de ce livre et on avait même commenté à l’époque : « Merci de m’avoir donné envie de passer à l’action achat après la période wish-listé au milieu de 342 autres bouquins avec Rebecca ! »

Alors après la période d’achat, il y a également une looooongue période d’attente dans notre PAL derrière (plus pour longtemps, promis). Il nous aura donc fallu 3 ans pour lire ledit livre.

Aha. Fin de la blague.

La clownerie de la meuf.

Cela dit on s’est trouvée une magnifique édition reliée faux cuir comme on l’avait prévu et on a adoré ce grand classique à l’ambiance gothico-lugubre aux petits oignons.

Mais pour éviter les grands discours, on vous invite simplement à aller lire la chronique qui nous avait fait acheter le livre à l’origine chez Pretty Rosemary donc ! (rendons à César ce qui est à César, diantre.)

La petite Fadette – George Sand

Qui mieux que George Sand pour nous parler des campagnes du Berry qu’on aime tant ? Personne, évidemment. On a encore une fois été conquises par ce court roman champêtre qui nous entraîne dans une histoire entre romance et pointe de merveilleux ou plutôt de superstition. À mettre entre les mains de toutes celles et ceux qui ont besoin d’un petit air de campagne, d’une lecture printanière… Et surtout d’une brise de légèreté dans leurs 20m2 citadins de l’enfer (c’est pas du tout du vécu, on imagine juste.)

La Vagabonde et La Chatte – Colette

Sur ces deux-là, on ne va pas épiloguer. Nous avons dédié un article complet à 4 œuvres de Colette et ce sont ces deux-là qui nous ont le plus marquées. On vous laisse vous référer à notre article Mars avec Colette si vous êtes passé.es à côté ! 🙂

Ce n’était que la peste – Ludmila Oulitskaïa

Voilà une courte nouvelle dont il va être bien compliqué de vous parler sans tout vous dévoiler. En seulement 144 pages, avec un style concis, Ludmila Oulitskaïa nous décrit l’arrivée d’une épidémie de peste dans le Moscou de 1939. Avec ce récit très percutant elle nous entraine sur les pas du virus et nous décrit la prise en charge de celui-ci par l’État. Son écriture est chirurgicale, rien ne dépasse et le récit confine à l’absurde par moments, pour notre plus grand plaisir. On s’est régalées de bout en bout et la morale de l’histoire est aussi piquante qu’elle nous interroge. Ludmila Oulitskaïa fait un pied-de-nez rétrospectif au régime stalinien dont elle souligne l’absurdité. C’est fin et franchement, on recommande ! Et puis tiens, pourquoi pas commencer par ici pour lire de la littérature russe si les Dostoïevski et consorts vous effraient ?!

Côté jeunesse


La maison chapelier T.1 – Tamzin Merchant

À chaque Noël son middle grade saupoudré de magie. Et autant vous dire que le Noël 2021 a été un très bon cru. En 2020 on s’était délectées de L’étrange hôtel de Secrets Hill et cette année c’est avec le tome 1 de La maison chapelier que nous avons fêté Noël. Quelle belle introduction à l’univers de ces familles d’artisans ! Aux côtés de Cordelia Chapelier, une héroïne comme on les aime on découvre un monde où artisanat et magie vont de pair. C’est rythmé et drôle, on en redemande. Certaines choses restent un peu attendues évidemment c’est de la jeunesse mais j’attends la suite avec impatience de mon coté !

Les cavaliers de l’apocadispe – Libon

Si comme moi vous n’êtes pas fan du style graphique proposé par Libon, ne vous y fiez absolument pas ! À l’origine on a lu le tome 1 de cette série de BD jeunesse juste dans le but d’être capable de conseiller une BD supplémentaire aux enfants de 7 à 10 ans. Et au final, ô bonne surprise, on a passé un très bon moment aux côtés d’Olive Jé et Ludo, trois copains avec des tronches d’animaux anthropomorphes difficiles à identifier qui nous ont fait pas mal souffler du nez. Une lecture pour le moins rafraichissante si vous êtes à la recherche de quelque chose qui vous replonge dans vos années primaires. La saga s’adresse aux enfants mais l’humour n’en est pas pour autant nœunœud et franchement, ça fait du bien. Au programme, bêtises, bourdes et compagnie pour la petite bande d’amis… Mais ce n’est évidemment JAMAIS leur faute. Jamais.

Raven & l’ours – Bianca Pinheiro

Pareil que pour Colette, on ne va pas vous parler en long en large et en travers de cette saga de BD adaptée aux grands comme aux petits (les petits auront pas toutes les réfs cela dit.) On vous invite à jeter un œil à notre article Un retour en douceur(s) dans lequel on évoque le tome 1 de cette nouvelle saga chouchoute pour nous ! Mais juste, pour vous la résumer en un seul gif ↑


Côté graphiques

René.e aux bois dormants – Elène Usdin

Globalement mon commentaire Livraddict sous la fiche du livre dit tout alors je vous le ressers un peu réchauffé : très émue par cette BD qui se propose d’explorer un pan assez inconnu en France de l’histoire du Canada. Le dessin psychédélique sert cette œuvre où l’onirisme est central. On reprend progressivement pieds avec le protagoniste dont le passé s’éclaire autant que l’avenir en comprenant mieux ce qui constitue son identité.

Stand Still Stay Silent, T.1 – Minna Sundberg

Un joli coup de cœur pour ce graphique nous est tombé sur le coin du nez fin 2021. On était vraiment AU TAQUET sur cette BD qui nous a beaucoup marquées et enthousiasmées. L’univers est très riche, on y découvre une terre totalement envahie par des trolls, des géants et d’autres créatures monstrueuses. Dans ce monde en perdition depuis 90 ans, nous suivons une bande d’explorateurs scandinaves quittant les rares zones encore habitées, direction la frontière. Le découpage est super dynamique, le trait de Minna Sundberg reconnaissable et très beau et les personnages super attachants et réalistes. Le nouveau monde que nous présente la bédéiste se dévoile petite touche par petite touche, nous laissant avec l’envie de découvrir la suite. À voir si le tome 2 sera à la hauteur ou non !

Kowloon Generic romance – Jun Mayuzuki

Avec Kowloon Generic romance, Jun Mayuzuki nous propose un mélange savoureux de romance et d’une petite touche d’étrange. Le tout est à la fois captivant et berçant. Une belle saga de mangas qui commence, entre tranche-de-vie et univers SF. Graphiquement, le mangaka possède un trait un peu rétro qui nous a beaucoup plu et nous a vraiment transportées dans les petites ruelles de Kowloon. Pour le moment nous n’avons lu que 2 tomes mais ça promet déjà d’être très très sympa !

In Waves – Aj Djungo

Autre salle, autre ambiance j’ai envie d’vous dire ! Si l’ambiance de Kowloon Generic Romance n’est pas totalement exempte d’une certaine mélancolie, In Waves est pour le coup une BD profondément triste. Entremêlant l’histoire du surf (dans des teintes sépia) avec l’histoire personnelle de l’auteur avec Kristen (dans des teintes bleues) – la jeune fille avec laquelle Aj Djungo débute une relation alors qu’elle tombe gravement malade -, le bédéiste parle avec émotion et pudeur de cet amour qui l’a quitté. Pas de misérabilisme cependant, juste une belle sincérité qui vous retourne le cœur comme un vieux gant de toilette et vous donne envie de chérir vos proches tant qu’il est encore temps.

Côté contemporains✷

Vertèbres – Morgane Caussarieu

Avec Vertèbres, Morgane Caussarieu nous propose une histoire ultra-référencée dont on prend plaisir à suivre les personnages tout en peignant le tableau glauque d’une ville balnéaire des Landes. C’est prenant, les personnages sont encore une fois crédibles et attachants. À la croisée de Stephen King et d’Adeline Dieudonné, on recommande ! Si vous voulez en savoir plus sur ce roman fantastique, on vous invite, une fois encore à lire notre chronique complète ici.

JPOD – Douglas Coupland

Comment vous parler de ce livre ? Il part tellement dans tous les sens. J’imagine que je dois vous dire qu’on y suit une bande de geeks travaillant sur la conception d’un jeu vidéo de skateboard dans lequel le service marketing leur demande d’intégrer une stupide tortue. Tout part de là. J’imagine que je dois également dire que cette équipe de développeurs n’en branle pas une et tous semblent clairement chercher un sens à cette vie qui n’en a pas. Si la vie n’a pas de sens, pourquoi pas la passer à organiser des tournois de Tetris au bureau, du coup ? Un livre complètement fou comme sait si bien les écrire Douglas Coupland. On a, pour notre part, passé un très bon moment avec cette bande d’inadaptés ! C’est si compliqué de parler de ce bouquin, on va juste résumer en vous disant que si un jour vous cherchez un comportement qui change un peu, JPOD existe !

Ru – Camille Leboulanger

Malgré une seconde partie nécessairement plus faible puisqu’elle marque la fin d’une révolte politique, Ru nous a beaucoup marquées. Lu en pleine période électorale, à quelques jours seulement du second tour d’une élection présidentielle, autant vous dire que Ru nous a surmotivées à tout casser. Camille Leboulanger s’inspire clairement des évènements ayant marqué le premier quinquennat Macron, transposant le tout dans un kaiju gigantesque dans lequel une part de l’Humanité a jugé bon de s’installer. Lutte des classes, immigration, éthique (vivre dans un être vivant, pour ou contre ? Vous avez 3 heures.), tout y passe et c’est à la fois passionnant tout en donnant envie de cramer ce monde. Notre premier Camille Leboulanger, et pas le dernier !

(UN PEU) FLOP 💔

Le cycle des robots, tome 2 : Un défilé de robots – Isaac Asimov

On avait adoré le premier tome du cycle des robots. On vous en avait d’ailleurs parlé en long en large et en travers dans un article dédié. Après avoir trouvé cette magnifique édition illustrée par nul autre que Philippe Caza (on est à peine fan d’un des plus grands illustrateurs et bédéistes de SF que la France ait connue a égalité avec Mœbius), nous avons donc loooongtemps attendu avant de nous lancer dans ce second tome, de peur de ne pas l’aimer autant que le premier. Notre peur d’être déçues s’est un peu confirmée, à notre grand damne ! Ce second tome est un peu en deçà du premier, les nouvelles sont moins cohérentes entre elles et moins passionnantes en elles-mêmes. Enfin, certaines nous ont plu mais disons que le tout est globalement plus inégal. Là où plus des 2/3 du premier tome nous avaient conquises, cette fois-ci ce sont plus les 2/3 qui nous ont laissées froides. Cela reste malgré tout une lecture divertissante mais elle n’égale pas le coup de cœur qu’avait été le premier tome pour moi ! Nous avons d’ores et déjà mis la main sur le T.3 du cycle (dans une boîte à livres en prime !), notre aventure ne s’arrête donc pas là avec le cycle des robots. Une affaire à suivre ! 🔎

AILLEURS SUR LA BLOGOSPHÈRE

C’est avec beaucoup de difficulté que nous suivons le rythme de la blogosphère en ce moment. On a tendance à amasser les articles dans notre onglet « Blogo à lire » pour finalement s’accorder une ou deux après-midi par mois pour rattraper notre retard. Bref, on arrive plus à suivre. Mais tout de même une petite sélection dans laquelle, on l’espère, vous trouverez votre bonheur :

✷ On ne change pas une équipe qui gagne, comme à notre habitude on est allées roder du côté de l’inénarrable Ourse Bibliophile. Notre ursidé préférée a récemment publié une chronique de Terremer, rien que ça. Une intégrale de 1800 pages composée de romans mais aussi de nouvelles. Pas si simple d’en parler en réussissant à rester claire, concise le tout en donnant envie sans spoiler. Mais qui n’a pas de talent n’est pas Ourse. Elle l’a fait, et très bien.

Dans un autre registre, elle a également parlé de L’homme gribouillé, une BD qu’il faut vraiment que je lise. Il traine depuis fort fort longtemps dans ma Wishlist et avec sa chronique j’ai plus du tout envie de le faire trainer 107 ans, et c’est tant mieux !

Ce gif nous faisait marrer pour illustrer la communication inter-espèces. Sorry.

L’article de La geekosophe sur Semiosis m’a clairement donné envie de SF et d’évasion. Il semblerait que ce soit le parfait roman pour cela. Je me le mets de côté. Le jour où j’aurai envie de dépaysement, de SF facile d’accès et de verdure, il popera automatiquement.

Et puis ça parle de communication inter-espèces, un trope qu’on aimerait lire un peu plus à l’avenir !

✷ Je vous parle dans mes « Plus mieux » de ma crainte de vous parler poésie, faute de me sentir légitime (Oui on écrit cette section en dernier parce que la désorganisation ça nous connait !). Aliks, lui, avait aussi ce sentiment de l’imposteur vis-à-vis de la poésie mais l’a dépassé ! Il nous livre un article très chouette sur 4 recueils écrits par des poétesses. Son article m’a permis notamment de découvrir Louise de Vilmorin (l’extrait choisi m’a déjà conquise) et me donne envie de lire d’autres recueils de Sylvia Plath, CLAIREMENT ! Merci de nous avoir montré que c’était possible de surmonter son syndrome de l’imposteur ♥

Côté jeux vidéo, toujours chez Aliks, vous trouverez un article génial pour les amateur.ices de jeux pipous comme nous. Alors évidemment on adore ça aussi donc on connait pas mal des titres mais on a quand même découvert quelques jeux. Type : The last campfire ou encore CAT CAFE MANAGER ! On est prêtes à vendre nos âmes pour mettre nos pattes dessus celui-là 🐱 *fangirling intensify*… Et franchement la liste en fin d’article est si longue qu’on a même pas encore réussi à mettre à jour l’entièreté de notre compte steam avec ses recos. C’est vous dire si c’est THE article pour les amateur.ices de cosy games !

L’œil exercé de la Choupaille décortiquant un ouvrage de SFFF

✷ De son côté, La Choupaille lit nous a gratifiées d’un article sur un livre de SF qui me faisait de l’œil : Entre troll et ogres. Ce qu’elle en dit me confirme que c’est un livre qui vaut amplement la peine d’être lu. Elle en parle très bien et au cas où vous en douteriez, elle a fichtrement l’œil pour voir dans des bouquins ce qu’on aurait peut-être pas relevé nous-même.

✷ Côté série on s’est absolument régalées en lisant l’article de June and Cie au sujet de la saison 2 des Bridgerton. Ayant commencé la série sous la pression populaire (humour évidemment), on avait plutôt peu apprécié la saison un, gnangnan, bourrée de lenteurs faute de communication entre les personnages et de scènes de cul si présentes qu’elles en deviennent ennuyeuses ! June a exactement le même ressenti que nous pour la saison 2. Une plutôt bonne surprise au final. Mais elle en parle 100 fois mieux et avec humour alors ne vous faites pas prier si vous avez vu la série et que vous aimeriez lire l’avis de quelqu’un sur la saison 2 !

D’AUTRES TRUCS COOLS A MENTIONNER ? YEEES !

Notre découverte de l’appli Webtoon et du webcomics Lore Olympus

Ce début d’année a été marqué pour nous par la découverte de l’appli Webtoon. Nous en avions déjà vaguement entendu parler sans jamais vraiment franchir le pas.

Le tapage autour de la saga de Rachel Smythe et sa sortie en format papier a attisé notre curiosité et on en a donc profité pour découvrir ce webcomics directement sur son média d’origine. Notre découverte de l’appli ne fait que commencer mais on a déjà rattrapé tous les épisodes de Lore Olympus en ligne… Accros vous dites ? Nenni !

Un petit mot sur Lore Olympus donc. Visuellement c’est très très beau, vraiment les graphismes nous plaisent à 200%. L’histoire n’est pas ULTRA originale, on vous aura prévenues. Globalement c’est une version romancée de la relation entre Hadès et Perséphone. Les personnages sont très attachants, le tout est bien ficelé et l’autrice aborde des sujets de société très importants.

Le format webcomics rend le tout très très addictif étant donné que, comme dans les feuilletons du XIXe siècle, chaque épisode est un cliffhanger d’une façon ou d’une autre. On a toujours envie de connaître la suite ! Néanmoins la question se pose, et je n’aurai jamais la réponse : cette BD m’aurait-elle autant plu si je l’avait lue en format papier ? Je ne suis pas sûre… Le format webcomics est pour beaucoup dans mon addiction si vous voulez mon avis !

En tout cas, on vous invite vraiment à découvrir l’appli si vous ne la connaissiez pas. Il y a pas mal de choses qui donne envie et il nous reste encore une dizaine d’œuvres à découvrir. Si vous avez des recommandations de webcomics dispos sur Webtoon, n’hésitez surtout pas à nous les donner en commentaires, on est toute ouïe !

✷Le jeu vidéo Cloud Gardens développé par Noio ✷

Ce début d’année a également été marqué par notre découverte de Cloud Gardens, un jeu vidéo indépendant qui ne paye pas de mine mais qui vaut pour nous comme une thérapie. Dans ce jeu de type bac à sable, le joueur/la joueuse doit recréer des univers végétaux dans des décors désolés, post-apocalyptiques. La nature reprend ses droits et est aidée en cela par le joueur/la joueuse, en charge de planter suffisamment et judicieusement des graines redonnant vie aux parkings, et autres vieux ponts écroulés. Très simple, on vous l’avait dit. Le tout reste pour autant très satisfaisant, reposant et la musique vient encore ajouter un point de plus à cette expérience quasi méditative à ce stade (on est à deux doigts d’allumer de l’encens et de lancer des bruits de gongs tibétains).

On en fait des caisses niveau humour mais vous l’aurez compris, ce jeu est fichtrement relaxant. Vous pouvez soit végétaliser les tableaux qui vous sont proposés, soit passer en mode créatif. Pour notre part on savoure ce jeu comme un petit bonbon. D’ailleurs en parler ici nous rappelle qu’on devrait y rejouer histoire de se détendre un peu tiens…

✷L’adaptation en animé de Spy X Family

C’est notre petite bouffée d’air frais sériel toutes les semaines. On vous avait parlé ici de notre amour pour cette saga de mangas (dont nous n’avons lu que 3 tomes… Et sachant qu’on a trouvé le T.3 pas ouf… Mais on vient de réserver la suite à la bibliothèque parce que l’animé à relancé notre engouement, c’est dire !) à l’ambiance espions des 60s. L’adaptation en animé est une réussite.

Le tout est plutôt très fidèle et c’est un vrai régal de voir ces personnages prendre vie (Anya est clairement devenue un de nos personnages de manga/d’animé favori aux côtés de nos favoris de tous les temps). Un seul petit point négatif pour nous, cela dit (bah oui, tout ne peut pas être rose non plus)…

Le personnage de Yor est clairement sous-exploité. Pour ne pas dire que c’est clairement une potiche. Le manga lui accordait un peu plus de place, revenant sur sa relation avec son frère, etc. Pour le moment pas de trace de ça dans l’animé. Déjà que le manga était un peu léger léger côté développement du personnage… On trouve ça dommage de la faire passer au second rang.

Mais que voulez-vous, la misogynie jusque dans les productions culturelles c’est pas nouveau, on vous apprend rien ! Après on en est qu’au tome 3 de la saga et à l’épisode 8 de l’animé donc on garde encore espoir que ça change ! Si parmi vous se trouvent des gens qui ont déjà lu la suite, dites-nous que ça s’arrange, par pitié !

LE + MIEUX (avé des gifs dedans)

Assez peu de choses réjouissantes se sont déroulées ces derniers mois mais le peu de choses survenues étaient vraiment chouettes donc POSITIVONS les copains !

On a voyagé dans deux pays différents à l’époque où on le pouvait encore. C’était un vrai régal de retrouver l’Italie que j’aime tant et de découvrir un nouveau coin de la Suisse.

Lié au premier point, on a été plutôt très fières de nous puisque l’année 2022 est celle où nous aurons entrepris un voyage en solo pour la première fois. On s’est montré qu’on en était capable, ça nous a sorti de notre zone de confort, nous a redonné un shot de confiance en nous et on a vraiment adoré cette façon de voyager qui change un peu des vacances habituelles (même si on continuera aussi de voyager avec les gens qu’on aime, non mais oh ! On peut faire les 2 c’est pas incompatible du tout :))

✷ Notre éclatage de PAL se déroule à merveille. On voit notre PAL réduire à vue d’œil et on a pas acheté un livre depuis début janvier, comme promis (exception faites d’un recueil de poésie mais…. C’EST DIFFÉRENT). Bon il nous reste encore pas mal de choses à lire mais on est clairement sur la bonne voie.

Objectif : plus de PAL. J’achète un livre parce que je veux le lire MAINTENANT. x)

Cette décision de rien acheter en parallèle au défonçage de notre PAL est d’ailleurs la meilleure des décisions qu’on ait prise. De 1 parce qu’elle nous aide à tenir et à ne pas céder à la tentation, de 2 parce qu’elle nous a permis de nous raisonner dans nos achats, dans nos craquages en bibliothèque mais aussi dans nos craquages en boites à livres. Avant de prendre quoi que ce soit, où que ce soit, on se demande un peu plus si ça nous fait vraiment si envie que ça et, ma foi, ça nous est plutôt bénéfique puisque souvent la réponse est « Mouais, pas indispensable ».

On veut pas avoir l’air comme ça ! aha

On poursuit notre découverte du genre de la poésie. On se sent pas forcément hyper légitime à en parler parce que c’est un genre un peu élitiste. On a toujours l’impression de ne pas avoir les bons mots, de pas avoir assez de connaissances mais en tout cas, sachez qu’on découvre de très belles choses et que, peut-être, un jour, on vous en parlera si ça suscite votre intérêt et qu’on trouve les mots !

Notre retour sur la blogo, en petite forme, certes, mais on s’accroche pour vous écrire au moins un article par mois. Souvent on a envie de vous parler de plein de choses mais on n’arrive pas à se poser derrière notre ordi pour les passer à l’écrit !

Ce CLPJBT est terminé, on espère qu’il vous aura plu. C’est vraiment un format qui nous prend beaucoup beaucoup de temps et on donne tout ce qu’on a pour que chacun.e puisse trouver au moins une petite chose qui suscite son intérêt. On espère donc que ça aura été le cas et on vous souhaite un très joli mois de juin, ensoleillé mais pas trop étouffant (on y croit !)

Amicalement,


Vôtre bonne vieille Alberte


Et vous, quels ont été vos récents coups de cœur, vos déceptions littéraires, vos découvertes sur l’internet et vos petits bonheurs ? N’hésitez-pas à nous faire vos recommandations, elles sont toujours les bienvenues ♥

11 commentaires sur « C’est le premier, je balance tout #22 »

  1. Mais si je les lis les topos en début d’article 🙂
    Rebecca, c’est l’un des classiques dont on m’a tellement parlé que j’ai peur de le lire et d’être déçue mais je me lancerai un jour.
    L’application Webtoon, c’est un peu le royaume du mal et de la tentation ! J’aime aussi beaucoup Lore Olympus découvert sur l’appli et acheté en version papier, mais pas encore relu sous ce format. J’espère l’apprécier tout autant en papier parce que maintenant que la question du format sur l’appréciation de lecture est lancée…
    Et bravo pour le voyage en solo !
    Bon mois de juin et bon retour sur la blogo 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ahaha bien joué, tu as passé le test ultime !!!
    Franchement, pas d’appréhension à avoir, ca se lit très bien et quoiqu’il arrive l’ambiance etrange qui plane dans le livre est très plaisante. Une petite lecture automnale par excellence pour moi 🙂
    Je serais curieuse d’avoir ton avis sur la question une fois que tu l’auras relu en version papier parce que, justement, j’hésite à mettre la main dessus ! J’imagine que l’autrice a dû apporter quelques modifications à ses planches de départ pour pas qu’on sente trop les fins d’épisodes du webtoon 😉
    Merciiiiii et merciiiii ! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis honorée d’avoir passé le test ultime 🙂
    Je regarderai de manière un peu plus poussée mais je n’ai pas eu l’impression que l’autrice ait vraiment apporté des modifications. Par contre, après avoir lu quelques pages, je trouve que passer d’une lecture verticale à une lecture horizontale fait perdre en fluidité…

    Aimé par 1 personne

  4. Ah merde… C’était à redouter en effet hihi
    Du coup tu as des webtoon à me conseiller? Je m’en suis mis quelques-uns de coté mais si il y en a un que tu trouves meilleur que les autres je commencerai par la 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Septembre ?! Ah oui, quand même… Ça hiberne, une tata Alberte ?

    Première couverture, c’est bon, il faut vraiment que je ressorte mon exemplaire de poésie de Sylvia Plath !
    Comme toi, mon envie de lire Rebecca remonte à une éternité… sauf que félicitations, tu y es enfin arrivée ! (ce qui n’est pas encore mon cas…)
    J’avoue René·e aux bois dormants dans ma liste à emprunter à la biliothèque.
    J’espère que la suite de Stand Still Stay Silent ne te décevra pas. Perso, j’avais adoré le premier tome que j’avais trouvé génial, mais un peu moins la suite malheureusement…
    Puis-je te signaler que tu as mis la couv’ des Dames de Cranford mais que tu n’en as pas touché un mot dans la suite de l’article ?

    Merci beaucoup pour ce que tu dis sur mon article de Terremer, c’est très beau et très touchant. Je ne suis pas tout à faire certaine que ce soit vrai (concise ? claire ? donner envie ?), mais merci beaucoup, chère Alberte.
    Du coup, si j’ai bien compris ton fonctionnement, pour L’homme gribouillé, je te dis « à dans trois ans ! » ?

    Tu m’intrigues avec Semiosis, je vais aller lire l’article de la Geekosophe.
    Lore Olympus me fait très envie aussi ! Mais merci de prévenir que ce n’est pas super originale, ça me permet de baisser mes attentes qui étaient peut-être un peu élevées.
    Ok, je note Cloud Gardens. Merci Alberte, ce n’est pas comme si j’avais déjà une WL jeux vidéo longue pour remplir le reste de ma vie (au rythme où je joue).

    J’avoue que j’aimerais bien voyager en solo un jour. Le problème étant que, quand je vais quelque part d’inahabituel, j’ai aussi envie de le partager. Non, je ne suis pas paradoxale… En tout cas, ces petites bouffées d’air frais devaient être agréables ! Tu es allée où en Italie ?

    Félicitations pour la PAL ! Je t’applaudis chaleureusement et bravo pour ta rigueur et ton sérieux !
    Perso, en bibliothèque, je n’emprunte que des BD et mangas malgré les dizaines de romans qui me font de l’oeil : les miens sont toujours prioritaires !
    Oui, parle-nous de poésie ! On s’en fiche que tu n’analyses pas tout, que tu ne ressortes pas les figures de style et tout le tintouin, ce qui compte, c’est ton avis, les émotions, les pensées nées de ces lectures ! (Bon, mais prends ton temps, ce n’est pas comme si je n’avais rien à lire actuellement…)

    Tu sais, c’est un format qui prend moins de temps quand on le fait tous les mois. C’est sûr que c’est un peu plus conséquent quand on en fait deux par an ! En tout cas, tu donnes toujours beaucoup trop envie quand tu parles de ce que tu as aimé !
    Raté pour le mois de juin pas trop étouffant, mais ce n’est pas de ta faute, va ! ^^
    Toujours ravie de te lire en tout cas et désolée pour la pavasse !
    A bientôt !

    Aimé par 1 personne

  6. Ca hiber environ tous les 2 mois, et ca hiberne pour 6 mois… Et niveau commentaires ca laisse en moyenne 20 commentaires s’entasser sur son WordPress avant de se bouger a répondre xD

    J’espère que si tu lis ces trois là tu les aimeras. Plath a vraiment été une belle révélation. J’attends avec « impatience » de lire La cloche de détresse mais en même temps, j’ai peur que ca résonne un peu trop fort avec moi ^^
    Je te reconfirme la qualité des livres de Du Maurier, depuis j’ai lu Ma cousine Rachel et c’est vraiment bon !
    Je repense très souvent à cette BD. Il faut accepté de lire quelque chose de visuellement perché mais l’histoire et le fin mot de l’histoire en valent tellement la peine ♥
    Aloooors, j’espère poursuivre la saga cette hiver. Ayant lu le premier aux abords de noel et le tout se passant dans les pays scandinaves, mon cerveau a associé ca a la bonne lecture sous le plaid quand il fait gris dehors et nuit à 17h.
    Quelle paumée…

    Les trois expressions sont vraies et sincères ! D’ailleurs, faut vraiment que je me l’achète. Je l’ai croisé il y a peu et j’ai vu qu’il était à 10 balles quand meme ! Je vais essayé de le choper d’occas (bon ca sera pas pour tout de suite parce que je suis toujours dans La roue du temps et laisse moi te dire que c’est pas pret d’etre fini mais VOILA, sache que je n’oublierai pas que c’est de toi que venait le conseil hihihihi)
    EH BIEN NOOOOON! Olala la mauvaise langue, j’HA-LLU-CINE ! Figure toi que je l’ai lu vraiment très peu de temps après t’avoir dit ca. Pour le coup j’ai tenue parole ! J’ai dépassé mes appréhensions sur les graphismes et j’ai finalement passé un très bon moment. Bon par contre j’ai eut l’impression de pas avoir vraiment tout saisi (Le rapport a la tradition juive m’a paru tiré par les cheveux et les motivations du corbeau étranges… Après c’est peut etre moi ^^) Par contre visuellement, y a des planches vraiment de dingos ! *0*

    Ah bah l’avantage de répondre 10 ans après la guerre c’est que j’ai vu que tu avais lu Lore Olympus et que toi aussi ca t’as plu. Bon voila, comme je te disais c’est pas HYPER original mais faut avouer que c’est quand même addictif et que derrière la nunuchitude de l’histoire, l’autrice amène sur le tapis le sujet du stress Post-traumatique, etc et je trouve ca bien ! 🙂

    Je comprends tout à fait! C’est pour ca que j’essaye de me trouver des endroits dont je ne sais que peu de choses et où j’avais jamais envisagé d’aller. Après si l’endroit est une bonne surprise, il reste toujours la possibilité d’y retourner avec un proche pour lui faire découvrir un lieu que tu avais aimé! C’est ce que je me suis dit en partant en tout cas hihi
    Je suis allée à Bologne ! Et là en ce moment je réfléchis déjà au prochain endroit où j’irai seule mais je ne sais pas trop sur quel pays mon choix va se porter !

    Je m’accroche toujours, merci pour tes encouragements x)
    Oui c’est ce que je fais aussi mais parfois c’est synonyme de frustration pour ma part (genre en ce moment j’ai très envie de découvrir Apprendre si par bonheur qui est à la bibli et me fait de l’œil mais je LUTTE pour pas l’emprunter parce que j’ai une copieuse PAL que je me suis concoctée pour le Pumpkin Autumn Challenge!)
    Peut être en 2023 ? : »)

    Merciiii, tu es vraiment trop gentille à chaque fois que tu commentes et moi comme un gros caca je me laisse toujours dépasser par les commentaires et réponds 10 ans après!! 😥

    Je te souhaite un joyeux automne! Le frais est presque là et j’imagine que, comme moi, tu dois avoir hate des balades en foret et tout le tintouin *0*
    A vite vite !

    Aimé par 1 personne

  7. Ça demande une organisation pour te répondre parce que, depuis le temps, j’ai oublié de quoi je parlais dans mon commentaire précédent ! Donc là, sous les yeux, j’ai mon commentaire et le tien pour réussir à recoller les morceaux. ^^
    Au moins, quand tu viens ce n’est pas pour rien, j’ai l’impression que j’ai un peu de boulot d’un coup !

    Tu comptes lire La cloche de détresse en français ou en anglais ? Je l’ai en anglais, mais j’ai peur de ne pas tout saisir…
    En tout cas, je n’ai toujours pas relu Plath (pour être exacte, j’ai lu deux poèmes, mais je n’avais pas du tout la tête à ça et je me suis dit qu’il valait mieux y revenir plus tard) et toujours pas lu Du Maurier MAIS j’ai enfin pu emprunter René·e aux bois dormants (que je vais donc lire très prochainement).

    Perso, je n’ai pas trouvé Terremer très cher vu le nombre de pages du machin. Peut-être que tu le trouveras dans une boîte à livres, il existe des couvertures absolument hideuses qui feraient ton bonheur !
    Pardon pardon ! Je reconnais mon erreur et félicitations pour cette lecture rapide ! Pour être honnête, je ne peux pas t’expliquer parce que je ne me souviens déjà plus des détails (oups…), mais que tout ne soit pas hyper clair ne m’a pas forcément dérangée. Peut-être que j’associais ça avec le côté contes/merveilleux/étrange…

    Oui ! Sauf que je n’ai pas encore tout lu. Et oui, je suis d’accord pour l’originalité relative et pour être honnête, j’ai longtemps été dubitative face à Persephone. Mais au final, on s’attache aux deux, j’ai envie de rencontrer plein d’autres personnages de la mythologie (il faut savoir que mes plantes d’intérieur ont des noms de déesses et autres personnages féminins de la mythologie grecque) et c’est addictif, oui. Le format joue beaucoup, je pense : une amie m’a proposé la version papier, mais j’ai refusé car je ne suis pas convaincue, le côté « mais non, t’arrête pas là, je veux savoir » est très fort en webcomic. Et puis, en papier, je l’aurais dévoré d’une traite alors que là, j’aime bien faire durer.

    Effectivement. Après, il y a aussi le fait que je ne suis pas très voyage, donc je n’en fais pas cinquante par an. Ça joue aussi. Enfin, déjà, j’ai un truc inhabituel de « prévu » pour l’année prochaine, c’est d’aller à Edimbourg avec une amie (et non pas avec mon copain, avec qui j’y suis déjà allée).
    En tout cas, bon futur voyage ! Le préparer, y réfléchir, doit déjà être bien excitant !

    Oui, j’ai tellement hâte ! J’ai vu mes premières feuilles mortes, mes premiers marrons, le retour de la pluie, j’ai même ressorti un plaid (plus pour appeler l’automne que par besoin), ça fait du bien ! Et j’ai aussi hâte que les moustiques disparaissent, ça a été l’enfer cette année, je me fais bouffer (rien qu’hier soir, ils m’ont piqué sept fois aux chevilles !) et les piqûres se transforment en bleus, donc je suis une dalmatienne…

    Aimé par 1 personne

  8. Je suis désoléeeee, je suis tellement à la ramasse : »)

    Je pense le lire en français parce qu’avec Virginia Woolf ce sont deux autrices dont j’ai peur du style en VO quand je vois la traduction! Si tu lis la VO avant que je lise la traduction tu me diras si ca se lit bien en anglais et si ca vaut le coup de faire l’effort !
    Ouiiii, j’ai vu sur Livraddict que tu l’as lue… Ca me met toujours la pression quand tu lis des bouquins que j’ai conseillés parce que j’ai peur que t’aimes pas et que tu te dises que j’ai vraiment des gouts de chiottes aha

    La réput’ que je me fais pas avec ces histoires de couvertures kitsch x)

    On est d’accord!! Elle est un peu cucul au début mais je trouve qu’on apprend finalement à s’attacher à elle au fil des épisodes ! Je savais pas que tu étais aussi passionnée par la mythologie! 🙂
    Je suis d’accord avec toi… Et puis j’ai feuilletée la BD en bibliothèque et je trouve que le rendu est très « terne » sur papier par rapport au webcomics. Ca mets pas en valeur les tons du webcomics pour moi…

    Waaaahou! Trop bien! J’aimerais tellement aller à Édimbourg et partir faire de loooongues randos dans les campagnes écossaises un jour! J’espère que ca te plaira d’y retourner du coup !

    La même, les soirs on été sur un ratio de 5 moustiques tués en 40 minutes. Du coup tu finis par fermer les fenetres quitte à crever de chaud quoi x)
    Mais bon, la c’est bien descendu d’un coup et perso j’ai ressorti les plaid mais vraiment par besoin ahaha

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s